En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

samedi 21 janvier 2017, 19h30

Salle Georges Franju

19h30 → 21h10 (100 min)

Two Great Sheep
Hao da yi dui yang
Liu Hao
Chine / 2004 / 100 min / DCP / VOSTF / Film inédit en France.

Avec Yunkun Sun, Zhikun Jiang, Dajiang Chen.

Un vieux couple de paysans sans enfant se voit confier une « tâche politique importante » : acclimater deux moutons importés d'Australie au climat rigoureux de leur village du Yunnan, sous la surveillance tatillonne des officiels du coin.

Film inédit en France.


Tournée en 35mm dans les hauteurs du Yunnan, cette fable héroï-comique sur les ironies de la mondialisation raconte ce qui arrive à un couple de vieux paysans, Deshan et sa femme Xiuzhi quand les autorités locales ont la bonne idée de leur confier « une tâche politique importante ». Il s’agirait d’élever et d’acclimater deux très beaux moutons (« mi-australiens, mi-français ») pour revitaliser l’agriculture de la région. Deshan et Xiuzhi n’ont pas la moindre idée de ce qu’il faut faire pour s’occuper d’animaux si précieux, si ce n’est les traiter comme les enfants qu’ils n’ont jamais eus. Ils les font dormir dans une chambre qu’ils ont toute tapissée de papier, leur font frire des nouilles, peignent et nettoient leur jolie laine pour la montrer dans sa pureté immaculée aux journalistes qui viennent rendre visite au village.
Les choses se compliquent quand la femelle tombe enceinte, quand le vétérinaire le plus proche sombre dans un délire alcoolique, quand les officiels deviennent soupçonneux.

Pour son deuxième long métrage, Liu Hao filme la collision entre une bureaucratie tatillonne et l’entêtement ancestral de la paysannerie, et, dans le personnage de Deshan, nous offre un héros improbable à la Buster Keaton.

Bérénice Reynaud


Né en 1968 à Shanghai, Liu Hao réussit à convaincre l’Institut de Cinéma de Pékin de l’accepter comme étudiant en 1997 bien qu’il ait passé l’âge limite. Tourné de façon indépendante, son premier long métrage, Chen Mo et Meiting (2002), est invité au festival de Berlin, où il reçoit une mention spéciale ainsi que le prix NETPAC. La notoriété reçue lui permet de pouvoir produire Two Great Sheep (2004) en collaboration avec le système des studios officiels (comme l’avaient fait un certain nombre de réalisateurs de la Sixième génération, tels Jia Zhangke, Wang Xiaoshuai, Zhang Yuan). Il réalise ensuite Addicted to Love (2010) et Back to the North (2015).