En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Revue Cinéa n°56 du 2 juin 1922

21 décembre 2015

Parmi les premiers critiques cinématographiques, Louis Delluc crée, en 1921, Cinéa, revue d'une exceptionnelle qualité rédactionnelle, résolue à donner enfin au cinéma ses lettres de noblesse.

Après avoir lancé Le Journal du ciné-club, l'inventeur du mot « cinéaste » poursuit son projet d'un grand journal cinématographique jouant un rôle déterminant dans l'acception du cinéma comme art à part entière. Avec ses collaborateurs (Robert Florey, Léon Moussinac, Lucien Wahl, Musidora, Lionel Landry) et les « invités » (Charlie Chaplin, Jean Cocteau, Colette, Jean Epstein, Marcel L'Herbier...), Louis Delluc veut une revue qui s'adresse non plus aux exploitants mais aux spectateurs, tout en cherchant à élever le niveau artistique, esthétique et intellectuel d'un cinéma français qu'il souhaite meilleur, et ce, par des propos ambitieux et militants telles les deux accroches encadrant le titre de la revue : « Que le cinéma français soit français » et « Que le cinéma français soit du cinéma ».

Très critique envers le cinéma français et face au chauvinisme national ambiant, il s'attache également à faire connaître les grandes réalisations étrangères, notamment américaines, pour lesquelles il se découvre une passion, de Griffith à Chaplin en passant par Thomas H. Ince.

La couverture du numéro 56 montre justement, dans une belle illustration signée Bernard Bécan, l'un des tout premiers cow-boys du cinéma : William S. Hart porte toute la panoplie (chapeau, revolver, bandana) de l'icône américaine.

Tous les numéros de la revue Cinéa ont été numérisés et sont accessibles depuis le répertoire des périodiques.


  • Type d'objet : Revue
  • Auteur : Louis Delluc (Directeur de la publication)
  • Année : 1922
  • Pays : France