En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Cary Grant ou rien : le vertige hitchcockien

Cary Grant ou rien : le vertige hitchcockien
Conférence de Charlotte Garson

Autre cinéaste qui le préférait à tout autre, Alfred Hitchcock a donné un tour d'écrou à l'ambivalence « identitaire » de Cary Grant, plutôt traitée de manière comique auparavant. Son personnage a t-il ou non tenté de tuer sa femme (Soupçons) ? Dans La Mort aux trousses, est-il le publicitaire creux de Madison Avenue, Roger O. Thornhill, dont l'initiale du middle name résume la vacuité morale, ou l'espion George Kaplan, traqué d'un bout à l'autre des États-Unis ? Tiré de sa retraite par le maître du suspense, le Cary Grant en couleurs resplendit dans la dernière partie de sa carrière de toute son expérience comique et dramatique, son jeu oscillant avec souplesse entre gratuité et gravité. Stanley Donen en tire tout le suc dans un jeu de piste hitchcockien parodique, Charade, savoureux duo avec Audrey Hepburn.

Conférence suivie de la projection de Charade de Stanley Donen.


Charlotte Garson est critique de cinéma. Elle dirige les pages cinéma de la revue culturelle Études et intervient régulièrement sur France Culture dans les émissions La Dispute et Plan large. Elle est aussi auteure d'ouvrages : Amoureux (La Cinémathèque française / Actes Sud junior), Jean Renoir (Cahiers du cinéma) et Le Cinéma hollywoodien (Cahiers du cinéma).