En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Ran

Ran

Akira Kurosawa
France, Japon / 1985 / 163 min

Avec Tatsuya Nakadai, Akira Terao, Jinpachi Nezu.

Dans le Japon féodal, le chef du clan Ichimonji, seigneur sur le déclin, décide de céder ses biens à ses trois fils. Animés par leur soif de pouvoir, ils se livrent un combat sans fin.


« Nous aussi avons pris l'habitude de l'appeler Sensei : "Maître". Dans toutes les disciplines, de l'arrangement floral aux arts martiaux, le Sensei est celui qui en atteignant la perfection technique décroche une sorte de bonus spirituel. L'onde de respect qui entoure et protège Kurosawa n'a rien à voir avec la terreur que certains, qui n'ont pas son génie, se croient tenus de faire régner sur un plateau. Et comme autrefois les grands maîtres du Sabre, Sensei ignore l'abstraction. Il parle métier. Il réfléchit sur des faits, sur des expériences. » (Chris Marker, extrait du commentaire d'A. K.)


Adoubé par ses pairs qui le surnomment « l'empereur », reconnu internationalement depuis le succès de Rashômon en 1951, Kurosawa tourne, en 1984, en huit mois le monumental Ran. Ce film est son dernier jidai-geki, film à sujet historique consacré à la période médiévale du Japon. Lors de son écriture, le cinéaste a deux inspirations en tête : celle du légendaire chef de guerre Motonari Mori, admiré au Japon pour ses conquêtes et sa sagesse, et la tragédie du Roi Lear de William Shakespeare, dont il a su adapter la dramaturgie aux pentes du Mont Fuji. La précision formelle de la mise en scène et l'harmonie des couleurs témoignent d'un sens pictural aigu, Kurosawa ayant pendant deux années peint le storyboard du film. Cette maîtrise esthétique souligne, par contraste, le chaos (« ran ») qui règne au sein de cette fratrie. De ce mélange d'influences résulte un film grandiose et pessimiste.

Annabelle Aventurin


Restauré en 2015 en 4K à partir du négatif original par le laboratoire Éclair, sous la supervision de Studiocanal.

Séances

Séances passées

  • Ran (Akira Kurosawa / France, Japon / 1985 / 163 min / DCP / VOSTF)

Dimanche 7 février 2016, 14h00 - Salle Henri Langlois → 16h45 (163 min)
Séance présentée par Stéphane Du Mesnildot
  • Ran (Akira Kurosawa / France, Japon / 1985 / 163 min / DCP / VOSTF)

  • Ran (Akira Kurosawa / France, Japon / 1985 / 163 min)

  • Ran (Akira Kurosawa / France, Japon / 1985 / 163 min)

Générique

Réalisateur : Akira Kurosawa
Réalisateur seconde équipe : Inoshiro Honda
Assistants réalisateurs : Fumiryo Okada, Bernard Cohn, Takashi Koizumi, Ichiro Yamamoto, Okihiro Yoneda, Kyoko Watanabe, Vittorio Darcole, Kunio Nozaki
Scénaristes : Akira Kurosawa, Hideo Oguni, Masato Ide
Sociétés de production : Greenwich Film Productions (Paris), Herald Ace (Tokyo), Nippon Herald Films (Tokyo)
Producteurs : Serge Silberman, Masato Hara
Producteurs exécutifs : Serge Silberman, Katsumi Furukawa
Directeurs de production : Ulrich Pickardt, Teruyo Nogami, Seikichi IIzumi, Satoru Iseki, Takashi Ohashi
Distributeur d'origine : AAA - Acteurs Auteurs Associés
Directeurs de la photographie : Takao Saitô, Masaharu Ueda
Ingénieurs du son : Fumio Yanoguchi, Shôtarô Yoshida
Mixeur : Claude Villand
Compositeur de la musique originale : Tôru Takemitsu
Décorateurs : Yoshiro Muraki, Shinobu Muraki
Costumier : Emi Wada
Maquilleurs : Shoshichiro Ueda, Tameyuki Aimi, Chihako Naitô, Noriko Takamizawa
Coiffeurs : Yoshiko Matsumoto, Noriko Satô
Monteur : Akira Kurosawa
Régisseurs : Masayuki Motomochi, Tsutomu Sakurai
Régleurs des combats : Koichi Hito, Ryu Kuze
Photographes de plateau : Dizaburo Harada, Yoshio Satô
Interprètes : Tatsuya Nakadai (Hiderota Ichimonji), Akira Terao (Taro Takatora Ichimonji), Jinpachi Nezu (Jiro Masarora Ichimonji), Daisuke Ryu (Saburo Naotora Ichimonji), Mieko Harada (Dame Kaede), Yoshiko Miyazaki (Dame Sue), Takeshi Nomura (Tsurumaru), Peter (Kyoami), Hisashi Igawa (Shuri Kuronage), Kenji Kodama (Saemon Shirane), Toshiya Ito (Mondo Naganuma), Kazuo Katô (Kageyu Ikoma), Norio Matsui (Shumanosuke Ogura), Masayuki Yui (Tango Hirayama), Takeshi Katô (Koyata Hatakeyama), Jun Tazaki (Seiji Ayabe), Hitoshi Ueki (Nobuhiro Fujimaki), Heihachiro Suzuki (le général de Nobuhiro Fujimaki), Reiko Nanjo (une concubine de Hidetora), Sawako Kochi (une concubine de Hidetora), Tokie Kanda (une suivante de Dame Sue), Kumeko Otowa (une suivante de Dame Sue)