En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
The Chelsea Girls

The Chelsea Girls

Andy Warhol
Etats-Unis / 1966 / 210 min

Avec Brigid Berlin, Randy Borscheidt, Ari Boulogne.

En 1966, à New York, Andy Warhol filme les pensionnaires du Chelsea Hotel, leurs corps et leurs vies, pour donner naissance à une rêverie kaléidoscopique projetée en split screen.


Conservé et restauré par le MoMA et le Musée Andy Warhol.


Dans les sixties, les stars underground de la Factory logeaient à l’année au Chelsea Hotel, décor réel de La Vie : mode d’emploi version new-yorkaise. Le film de Warhol et Morrissey nous emmène d’une chambre à l’autre en une vertigineuse succession de visites de politesse, de courtoisie. Tels des acteurs passant un screen test sur la scène minuscule de leur logement, tous les pensionnaires mêlent le théâtre et la vie quotidienne devant l’œil impassible de la caméra : Nico, la froide chanteuse germanique de l’album éponyme, a l’honneur d’ouvrir et de clôturer le bal (elle coupe longuement sa blonde frange au début, elle pleure sur son lit à la fin). Gerard Malanga manie son fouet. La truculente Brigid Polk s’énerve au téléphone. La sublime Mary Woronov, aka Hanoi Hannah, sadise ses amies. Ondine, réincarné en pape, se shoote, pérore et confesse des égéries, pendant qu’en fond sonore le Velvet joue quelques accords déglingués.

Le split screen nous introduit simultanément dans deux chambres qui deviennent ainsi mitoyennes, en une sorte de montage permanent où les coïncidences abondent et déréalisent l’espace projeté : deux lits où tout le monde parle, deux visages en gros plan, deux images abstraites, saturées de couleurs par ce même light show utilisé par Warhol pour les concerts de l’Exploding Plastic Inevitable, aka Velvet Underground.

Le lit, les cheveux, le miroir sont les leitmotivs désinvoltes et futiles de ce temps perdu restitué par le cinéma : I’ll Be Your Mirror… Comme dans Sleep ou Couch, Warhol en miroir vampirique. Et c’est comme si toutes les chambres du Chelsea étaient équipées d’un miroir sans tain derrière lequel le cher Andy filmait.

Brice Matthieussent

Séances

Séances à venir

Vendredi 15 mars 2019, 16h45 - Salle Georges Franju → 20h15 (210 min)
Séance présentée par Dave Kehr
Ajouter 2019-03-15 16:45:00 2019-03-15 20:15:00 Europe/Paris The Chelsea Girls The Chelsea Girls Salle Salle Georges Franju - La cinémathèque française - 51 Rue de Bercy, 75012 Paris La cinémathèque française contact@cinematheque.fr