En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
The Neon Demon

The Neon Demon

Nicolas Winding Refn
Danemark-États-Unis / 2015 / 117 min

Avec Elle Fanning, Karl Glusman, Jena Malone, Keanu Reeves.

Une jeune fille débarque à Los Angeles. Son rêve est de devenir mannequin. Son ascension fulgurante et sa pureté suscitent jalousies et convoitises. Certaines filles s'inclinent devant elle, d'autres sont prêtes à tout pour lui voler sa beauté...


« Beauty isn't everything ; it's the only thing » (« La beauté ne fait pas tout ; elle seule existe »). Cette réplique prononcée par l'un des personnages de The Neon Demon semble décrire la démarche de son auteur. Le dernier film en date de Nicolas Winding Refn confirme, après Drive et Only God Forgives, l'élan du cinéaste danois vers la pure forme, les expérimentations visuelles et sonores tendant vers l'abstraction, quitte à s'éloigner de plus en plus nettement de toute convention formelle et narrative. La trame est ici réduite à son strict minimum : Jesse (Elle Fanning), jeune provinciale innocente, débarque à Los Angeles pour tenter de s'imposer dans l'univers des supermodèles, se confrontant aux créateurs de mode et aux photographes stars, ou au tenancier d'un motel sordide (Keanu Reeves, dans un caméo à la fois hilarant et glaçant). Sa fulgurante ascension va susciter la terrible jalousie de ses semblables. Davantage qu'une dénonciation critique ou morale des milieux décrits, et même si la dimension documentaire du film est réelle, Refn transforme l'itinéraire de Jesse en cauchemar éveillé, proche d'un film d'horreur saturé de couleurs et d'explosions de matières visuelles, musicales et organiques. L'agressivité et la plasticité morbide du film, la façon dont il s'empare d'une certaine esthétique publicitaire clinquante et glacée pour la pousser dans des retranchements à la fois sublimes et obscènes, et la mégalomanie assumée et amusée de son cinéaste (qui signe dès le générique son film de ses trois initiales, comme la griffe d'un grand couturier) lui ont coûté un accueil très froid à Cannes, puis en salles. Pourtant, par son sujet, sa dimension psychédélique et sa façon de s'attacher à des personnages féminins à la fois fragiles et puissants, The Neon Demon évoque souvent Suspiria, le chef-d'œuvre de Dario Argento.

Caroline Maleville

Séances

Séances passées

Vendredi 15 mars 2019, 22h00 - La Filmothèque du Quartier latin Hors les murs → 00h00 (117 min)
Séance présentée par Nicolas Winding Refn
  • The Neon Demon (Nicolas Winding Refn / Danemark-États-Unis / 2015 / 117 min / DCP / VOSTF)

Générique

Réalisateur : Nicolas Winding Refn
Assistants réalisateurs : Rod Smith, John Nasraway
Scénaristes : Nicolas Winding Refn, Mary Laws, Polly Stenham
Société de production : Space Rocket Nation (Copenhagen)
Coproduction : Vendian Entertainment, Bold Films (Los Angeles)
Producteurs : Lene Borglum, Sidonie Dumas, Vincent Maraval
Coproducteurs : K. Blaine Johnston, Elexa Ruth
Producteurs délégués : Christophe Riandee, Brahim Chioua, Christopher Woodrow, Michael Bassick, Steven Marshall, Michel Litvak, Gary Michael Walters, Jeffrey Stott, Manuel Chiche, Matthew Read, Victor Ho, Rachel Dik, Thor Sigurjonsson
Producteur exécutif : Carsten Sparwath
Directeur de production : Victor Ho
Distributeur d'origine : The Jokers (Paris)
Directeur de la photographie : Natasha Braier
Cadreur : Stephanie Martin
Opérateur steadycam : Eric Fletcher
Ingénieurs du son : Anne Jensen, Eddie Simonsen
Mixeur : Robert Eber
Compositeur de la musique originale : Cliff Martinez
Créateur des décors : Elliott Hostetter
Décorateurs : Jonathan Amico, Adam Willis
Costumier : Erin Benach
Maquilleur : Erin Ayanian
Coiffeur : Shandra Page
Monteur : Matthew Newman
Directeurs de casting : Nicole Daniels, Courtney Bright
Coordinateur des effets visuels : Peter Hjorth
Photographe de plateau : Gunther Campine
Interprètes : Elle Fanning (Jesse), Karl Glusman (Dean), Jena Malone (Ruby), Bella Heathcote (Gigi), Abbey Lee (Sarah), Christina Hendricks (Roberta Hoffman), Keanu Reeves (Hank), Desmond Harrington (Jack), Jamie Clayton (la directrice de casting), Alessandro Nivola (le créateur de mode), Charles Baker (Mikey), Taylor Marie Hill (un mannequin), Samantha Miller (un mannequin), Cameron Brinkman (un mannequin), Kiera Smith (un mannequin), Luca Di Medio (un mannequin), Chris Muto (Nick), Tessa Miller (la jeune fille)