En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
The Grand Budapest Hotel

The Grand Budapest Hotel

Wes Anderson
Etats-Unis / 2013 / 99 min

Avec Ralph Fiennes, F. Murray Abraham, Mathieu Amalric, Willem Dafoe, Bill Murray.

Un vieil écrivain se souvient de son entrevue avec le propriétaire du fameux hôtel Grand Budapest.


« En réalité, le gourmet, comme l’artiste, est l’une des créatures les plus malheureuses sur terre. Son mal vient de ce qu’il recherche constamment et trouve si peu : la perfection. » (Ludwig Bemelmans)

On nomme manie, en psychiatrie, un état d’excitation intellectuelle et physique avec exaltation de l’humeur et euphorie anormale. Ainsi, The Grand Budapest Hotel est une comédie maniaque à saturation ébouriffante : casting en avalanche de stars funambules hollywoodiennes et européennes, récit à tiroirs façon matriochka (télescopage de trois époques différentes avec son jeu de trois formats d’image distincts), dialogues mitraillettes et mille idées formelles à la minute récompensées ici et là (décors, costumes et accessoires, séquences en stopmotion et en silhouette), photographie tout en symétrie signée par le désormais attitré Robert D. Yeoman, sans oublier l’orchestre Ossipov et ses trente-cinq joueurs de balalaïkas, cors des alpes, orgue, cloches ou autre cymbalum (Oscar de la meilleure musique pour Randall Poster et Alexandre Desplat, déjà présent sur Fantastic Mr. Fox*emphasized text* et Moonrise Kingdom). Le film a été tourné principalement à Görlitz (zone interrogeant la frontière, entre Allemagne, Pologne et République tchèque), mais pour les nombreux plans larges du palace (inspiration mélangée du Palais Bristol, Grandhotel Pupp et du Gellért à Budapest), une maquette de trois mètres de haut a été réalisée, maison de poupée monumentale entièrement décorée à la main, objet de musée immédiat. Pour raconter les tribulations d’une Mitteleuropa qui court à sa perte, Wes Anderson s’est clairement inspiré des écrits de Stefan Zweig, de l’imaginaire de Ludwig Bemelmans et du cinéma d’Ernst Lubitsch. Un bel ensemble obsessionnel et joyeux, tiré à quatre épingles et parfaitement remonté comme un coucou sophistiqué de la Forêt noire perfectionné au Japon, qui donne vie à un drôle de mélange entre fougue (travelling en longue prise et effet domino, signatures du cinéaste) et mélancolie, à ce tropisme délicat pour le monde perdu en photochrome et résistance pudique à la nuit de l’humanité des années 1940.

Émilie Cauquy

Séances

Séances passées

Samedi 4 mars 2017, 15h45 - Cinéma Le Méliès Hors les murs → 17h25 (99 min)
Séance présentée par Wes Anderson

Jeudi 2 mars 2017, 22h00 - Cinéma Christine 21 Hors les murs → 23h40 (99 min)

Générique

Réalisateur : Wes Anderson
Réalisateur seconde équipe : Martin Scali
Assistants réalisateurs : Josh Robertson, Ben Howard
Scénariste : Wes Anderson
Auteur de l'oeuvre originale : Wes Anderson d'après une histoire originale, Hugo Guinness d'après une histoire originale
Sociétés de production : Fox Searchlight Pictures, Indian Paintbrush Films, Studio Babelsberg AG (Potsdam), American Empirical Pictures
Producteurs : Wes Anderson, Scott Rudin, Steven M. Rales, Jeremy Dawson
Coproducteur : Jane Frazer
Producteur associé : Octavia Peissel
Producteurs exécutifs : Molly Cooper, Charlie Woebcken, Christoph Fisser, Henning Molfenter
Distributeur d'origine : Twentieth Century Fox France
Directeur de la photographie : Robert Yeoman
Ingénieur du son : Pawel Wdowczak
Compositeur de la musique originale : Alexandre Desplat
Décorateur : Adam Stockhausen
Créateur du storyboard : Jay Clarke
Costumier : Milena Canonero
Maquilleurs : Frances Hannon, Julie Dartnell, Norma Webb
Coiffeurs : Frances Hannon, Julie Dartnell, Norma Webb
Monteur : Barney Pilling
Script : Alexandra Torterotot
Régisseur : Klaus Gr. Darrelmann
Directeurs de casting : Douglas Aibel, Jina Jay, Simone Bär, Alexandra Montag, Antoinette Boulat
Graphiste : Annie Atkins
Coordinateur des effets spéciaux : Gerd Nefzer
Cascadeurs : Volkhart Buff, Piet Paes
Interprètes : Ralph Fiennes (Monsieur Gustave), F. Murray Abraham (Monsieur Moustafa), Mathieu Amalric (Serge X), Adrien Brody (Dmitri), Willem Dafoe (Jopling), Jeff Goldblum (Kovacs), Harvey Keitel (Ludwig), Jude Law (le jeune écrivain), Bill Murray (Monsieur Ivan), Edward Norton (Henckels), Saoirse Ronan (Agatha), Jason Schwartzman (Monsieur Jean), Léa Seydoux (Clotilde), Tilda Swinton (Madame D.), Tom Wilkinson (l'Auteur), Owen Wilson (Monsieur Chuck), Tony Revolori (Zéro), Larry Pine (Monsieur Mosher), Giselda Volodi (la soeur de Serge), Florian Lukas (Pinky), Karl Markovics (Wolf), Zach Volker Michalowski (Günther Volker), Neal Huff (le lieutenant), Bob Balaban (Monsieur Martin, un membre de la Société des Clés d'Or), Fisher Stevens (Monsieur Robin, un membre de la Société des Clés d'Or), Wally Wolodarsky (Monsieur Georges, un membre de la Société des Clés d'Or), Waris Ahluwalia (Monsieur Dino, un membre de la Société des Clés d'Or)