En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Le récent dépôt à la Cinémathèque française des copies des films de Michèle Rosier nous donne l'occasion de rendre hommage à cette cinéaste méconnue, auteur depuis 43 ans d'une œuvre très cohérente.

Michèle Rosier

Née en 1930 à Paris, elle est la fille d'Hélène Gordon-Lazareff, créatrice du magazine Elle, qui lui donnera tout d'abord le goût du journalisme. La trentaine venue, la jeune femme devient ensuite modéliste et crée une société de vêtements de sport qui connaît alors un grand succès. Mais c'est au début des années 1970 que Michèle Rosier entame sa troisième vie, celle de cinéaste, sous les auspices de la romancière George Sand, dont elle retrace le parcours et la vie sentimentale dans George qui ? Anne Wiazemsky y incarne la célèbre baronne Aurore Dupin. Après cette biographie, Michèle Rosier réalise en parallèle des documentaires télévisés et des films de cinéma : ce sera tout d'abord Mon cœur est rouge (1976), avec Françoise Lebrun en représentante d'une entreprise de cosmétiques, puis Embrasse-moi (1988), portrait sensible d'une enfant de divorcés dans un Paris estival, avec la petite Sophie Rochut et les excellents Dominique Valadié et Philippe Clévenot.

Entretemps, la réalisatrice signe le documentaire Le Grand jour ou « Souris, t'es heureux ce jour-là », dans lequel elle filme pendant vingt-deux heures d'affilée la journée de noces d'un jeune couple en banlieue parisienne, Soraya et Pascal, dont elle filmera la suite, trente-quatre ans plus tard (Soraya à Aubervilliers). En 1995 sort sur les écrans sa comédie chorale Pullman Paradis (dix-huit touristes réunis pour visiter le Mont-Saint-Michel), où se croisent de nombreux acteurs dont Charles Berling, ou encore la fantasque Eva Ionesco. En 2001, Michèle Rosier s'attaque au mythe Malraux dans une fiction biographique où se distinguent Jérôme Robart et Philippe Clévenot dans le rôle de l'homme politique et écrivain. Son dernier film de fiction à ce jour, Ah la libido !, imaginé à partir d'un tableau de Toulouse-Lautrec, est sorti en 2009, chronique de quatre femmes en liberté s'offrant les services d'escort boys !

Bernard Payen

Infos pratiques

Tarifs

  • Plein tarif 6,50 €
  • Tarif réduit 5,50 €
  • Moins de 18 ans 4 €
  • Carte Ciné Famille Adultes 5 €
  • Carte Ciné Famille Enfants 3 €
  • Libre Pass Gratuit

Formules d'abonnement

La Cinémathèque sans compter !
Carte amortie à partir de deux séances par mois

Invitations et réductions pour toute la famille* durant toute une année

6 places de cinéma, à utiliser en toute liberté, seul(e) ou accompagné(e)

Durant un an, accès à un ensemble unique de documents et archives sur le cinéma mondial

Dans les salles

Films, rencontres, conférences, spectacles

Du 4 au 15 mai 2016

Les films

Partenaires et remerciements

Michèle Rosier, Catherine de Guirchitch, Olivier Esmein, Hervé Pichard, INA.