En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Pour sa troisième édition, American Fringe propose un échantillon représentatif de ce champ passionnant et méconnu du cinéma américain contemporain. Au cours d'un week-end, neuf programmes de travaux récents seront projetés, souvent en présence des réalisateurs. Ces œuvres personnelles, simples et puissantes, démontrent la vivacité de la production américaine contemporaine.

Un nouveau regard sur le cinéma indépendant américain

Il est devenu de plus en plus difficile de définir le « cinéma indépendant » aux États-Unis. Avec plus de 1 000 films réalisés chaque année et la diminution du nombre de films produits par les studios, n'importe qui peut prétendre être un indépendant. En raison de cette expansion, le terme a perdu son sens. Lorsque le concept de cinéma indépendant a commencé à émerger dans les années 1930 – appliqué à des mouvements aussi variés que les films du Film and Photo Leagues et du premier cinéma d'avant-garde – il désignait un travail essentiellement différent de celui produit par le cinéma commercial de Hollywood : différentes formes de production, différentes stratégies de distribution et d'exposition, mais surtout différentes formes esthétiques et politiques. Peu de titres de ce que l'on désigne comme le cinéma indépendant américain aujourd'hui ressemble à autre chose qu'une production budgétairement inférieure à ce que vous pouvez facilement trouver à la télévision ou dans le multiplexe local.

Heureusement, l'esprit d'origine du cinéma indépendant continue aujourd'hui, le plus souvent dans des œuvres qui passent « sous les radars » des grands médias et festivals. C'est pour célébrer et promouvoir ce type de travail qu'American Fringe a été créé ; nous sommes honorés et ravis d'avoir été invités à revenir à la Cinémathèque pour présenter une troisième édition.

Le programme cette année comprend un regard intime sur la vie des immigrants latinos (On the Seventh Day), une sorte de feuilleton afro-américain lesbien (195 Lewis) et un remarquable hybride documentaire/fiction sur les Furries, personnes qui aiment s'habiller comme des animaux (Rukus). Les films montrés représentent une gamme variée de sujets et de styles, mais ce qui les unit tous est leur engagement partagé à apporter à l'écran des visions profondément personnelles de l'Amérique aujourd'hui.

Richard Peña et Livia Bloom, co-organisateurs d'American Fringe

Un projet de Arts Arena (www.artsarena.org)

Infos pratiques

Tarifs

  • Plein tarif 7 €
  • Tarif réduit 5,50 €
  • Moins de 18 ans 4 €
  • Carte Ciné Famille Adultes 5 €
  • Carte Ciné Famille Enfants 3 €
  • Libre Pass Gratuit

Formules d'abonnement

La Cinémathèque en illimité !
Carte amortie à partir de deux séances par mois.

Invitations et réductions pour toute la famille durant toute une année.

La Cinémathèque en illimité, à deux !
Nouveau 

6 places de cinéma à utiliser en toute liberté, seul ou accompagné.

Dans les salles

Films, rencontres, conférences, spectacles

Du 16 au 18 novembre 2018

Les films

Partenaires et remerciements

Richard Peña et Livia Bloom Ingram

En partenariat avec

Festival d'automne à Paris (46eme) Arts Arena