En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

« Orange mécanique » sur le web

14 juin 2018

L'adaptation du livre d'Anthony Burgess, la version d'Andy Warhol, le faux cil d'Alex, la BO de Wendy Carlos ou la recette du Moloko Plus. Onze choses sur Orange mécanique à déguster sur le web et se réjouir de la venue de Malcolm McDowell à la Cinémathèque du 20 au 30 juin.

Sculpture Lego du personnage d'Alex par David Hughes (2 700 briques)

Sculpture Lego du personnage d'Alex par David Hughes (2 700 briques)


- En 1972, l'acteur et l'auteur discutent d'A Clockwork Orange. Interview filmée de Malcolm McDowell et Anthony Burgess (en anglais 24mn).

- De la genèse du roman à l'adaptation controversée de Kubrick, un podcast en VO à travers le monde trouble d'Alex et de ses redoutables droogs (29mn).

- En VF, Orange mécanique vu par Laurent Jullier, prof d'études cinématographiques, et Fabrice Drouelle dans ses Affaires sensibles (55mn).

- Six ans avant Stanley Kubrick, Andy Warhol adaptait le livre de Burgess et tournait Vinyl à la Factory. Pour la BO, pas de Beethoven, mais Martha and the Vandellas, les Kinks et les Rolling Stones.

- Photos de tournage, scénario, interviews et archives vidéo sur cette page consacrée au film de Kubrick (en anglais). On en a retenu deux : le jeune McDowell parle de Kubrick et du tournage (6mn). McDowell, 40 ans après, revient sur l'impact culturel et les influences d'Orange mécanique, avec Oliver Stone, Paul Greengrass et d'autres (26 mn).

- David Bowie, Madonna, Led Zeppelin, Blur, Kylie Minogue, Lana Del Rey ou U2 : on ne compte plus les chanteurs et groupes qui se sont inspirés du film.

- Innombrables aussi les hommages, jeux et parodies. En version Lego ou Playmobil. En mode 8-bits ou Minecraft. Typographique ou rotoscopé. Et maintes fois détourné dans Les Simpson. Grosse influence aussi pour We Happy Few, un jeu de paranoïa et de survie dans une ville anglaise droguée et dystopique des années 60.

- Huit mots russes tirés de L'Orange mécanique.

- Pourquoi Alex porte-t-il un faux cil ?

- La recette du Moloko Plus à retrouver sur un poster qui répertorie les 49 cocktails les plus connus du cinéma et de la littérature.

- Une page sur Wendy Carlos (Walter Carlos), transgenre et copine de Robert Moog, l'inventeur du synthétiseur. Compositrice et arrangeuse des œuvres de Beethoven, Rossini et Purcell pour Orange mécanique, elle signe par la suite les BO de Shining et de Tron. Pour l'anecdote, dans le chapitre 41 de La Vie mode d'emploi de Georges Perec (1978), une musicienne transgenre nommée Hortense joue de l'orgue électrique. Elle est née sous le nom de Sam Horton et effectue sa transition en 1973 comme Wendy Carlos.


Panoplie Orange mécanique

La confidence

« Je me souviens que je passais en voiture à Amersmith quand soudain, j'ai vu un gang portant des chapeaux melon blancs. Je m'suis dit : "Bon sang, ça doit être pour faire comme dans le film". Je n'en revenais pas. Orange Mécanique n'était sorti que depuis une semaine et il était déjà copié. Je me suis dit : "C'est que ça doit être un bon film !" J'en ai parlé à Stanley, je lui ai dit : "S'ils se promènent en costume blanc et en chapeau melon, ça va simplifier le travail de la police !" D'ailleurs, ça lui a fait un peu peur quand il a lu que le type qui avait tenté d'assassiner le gouverneur Wallace, en Alabama, avait vu Orange Mécanique ! » (Malcolm McDowell)


Le disque vinyle

A Clockwork Orange soundtrack by Wendy Carlos on vinyl (1972)