Catalogue des appareils cinématographiques de la Cinémathèque française et du CNC

Accueil > Collection > Projecteur de vues fixes sur film 35 mm

Projecteur de vues fixes sur film 35 mm

N° Inventaire : CNC-AP-96-310

Collection : Centre national du cinéma et de l'image animée

Catégorie d'appareil : Projection lumineuse cinématographique

Nom du modèle : Cocorico Pathéorama (transformé)

Lieu de fabrication : Paris, France

Année de fabrication : 1922

Brevet : Pathé Cinéma, B.F. n° 532 804, 25 mars 1921 : "Film composé de vues cinématographiques diverses et appareil pour sa vision di... +

Fiche détaillée

Type de l'appareil

lanterne en métal peint ; support pour ampoule électrique ; passe-vue pour film 35 mm à vues fixes ; deux bobines

Auteurs

Pathé Cinéma
Paris, 20 bis rue Lafayette

Fabricants

Pierre Victor Continsouza
Paris, 9 rue des Envierges

Etablissements Pierre Victor Continsouza
Paris, 9 rue des Envierges

Utilisateurs

Pathé Cinéma
Paris, 20 bis rue Lafayette

Distributeurs

Pathé Cinéma
Paris

Sujet du modèle

Informations non disponibles

Objectif

2 cm de diamètre

Taille de l'objet

Ouvert :
Informations non disponibles

Fermé :
Longueur : 24 cm
Largeur : 13 cm
Hauteur : 19.5 cm

Diamètre :
Informations non disponibles

Taille de la boîte de transport

Informations non disponibles

Remarques

Projecteur Pathéorama transformé et repeint.

"Lanterne Cocorico. Les vues du Pathéorama tirées sur des bandes de film ininflammable, peuvent également être projetées avec cette lanterne spéciale dont l'objectif très lumineux permet d'obtenir une projection fixe de 1 mètre sur 0 m 80 environ et dont la lampe se branche directement sur la douille d'une lampe ordinaire. (...) Cet appareil de projection idéal amène la joie dans les familles en amusant les petits, en intéressant les grands et en instruisant tout le monde. Prix de la lanterne livrée en boîte avec lampe pour 110 volts, 2 mètres de fil électrique et une prise de courant : 96 F." (Catalogue Photo-Hall, Paris, 1925).

Le Pathéorama accompagné de ses vues (il en existe environ 300) pouvait être regardé seul à travers une loupe : au moyen d'une molette on faisait défiler les vues. Le Pathéorama pouvait également être inséré dans le projecteur Cocorico pour faire défiler les vues sur l'écran. Le Pathéorama, breveté le 25 mars 1921, a été commercialisé avant le projecteur Cocorico, breveté le 21 octobre 1922.

"Le Pathéorama, malgré ses prétentions modestes, a déjà fait le tour du monde. Il est dans toutes les mains. Sa simplicité en fait l'ami préféré des enfants et la perfection de ses vues a rallié les suffrages de tous les connaisseurs. Il est heureusement complété par notre appareil Cocorico, appareil de projection idéal donnant un rendement lumineux parfait (projection de 1m x 0m80)" (Pathé-Cinéma Pathéorama, Paris, Imp. Sève, s.d.).

"Amuse les petits, intéresse les grands, instruit tout le monde. Le Pathéorama, malgré ses prétentions modestes, a déjà fait le tour du monde. Il est dans toutes les mains. Sa simplicité en fait l'ami préféré des enfants et la perfection de ses vues a rallié les suffrages de tous les connaisseurs. Il est heureusement complété par notre appareil Cocorico, appareil de projection idéal se combinant avec le Pathéorama 1924, modèle de précision donnant un rendement lumineux parfait (projection de 1m x 0m80. Un Cocorico dans la famille, c'est la joie dans la maison, chacun peut créer ainsi à peu de frais, à la veillée, un petit théâtre auquel il peut convier autant de personnes qu'il le désire. Rouletabille chez les Bohémiens, L'Arlésienne, Mandrin, etc., vous amuseront. Nos films touristiques coloriés, objet de difficultueuses et patientes recherches, vous feront parcourir le monde et vous instruiront. Notre collection de films, qui atteint le chiffre de 190, constitue une véritable encylcopédie qui doit être conservée et qui, pour la grande joie de tous, mérite d'être consultée souvent. Le Pathéorama et son appareil de projection : le Cocorico, devraient être dans tous les foyers " (Pathé-Cinéma, Paris, s.d.).

"Pathéorama. Modèle populaire : 9,50 Fr. 1924, laqué noir : 14,80 Fr. 1924, laqué couleur : 16,80 Fr. Imitation cuir havane et bleu craquelé : 17,50 Fr. Les appareils modèle 1924 sont munis d'une bonnette et d'une lentille cristal de 0,026, donnant l'impression du relief. Films : Tourisme coloriés : 4,60 Fr. Sépia : 3,50 Fr. Enfantins coloriés : 3,20 F. Noirs : 2 Fr. Cocorico n° 3 - 1924, 110 volts et 220 volts. Appareil de projection idéal se combinant avec le Pathéorama 1924, modèle de précision donnant un rendement lumineux parfait. Projection de 1 m sur 0,80 m ; muni de son appareillage électrique, prix, taxe de luxe comprise : 96 Fr. Lampes électriques de rechange, 50 bougies, 110 volts-220 volts, modèle spécial, marque Cocorico, filament étudié pour donner une projection parfaitement claire, dimension 1 x 0,88 m. Lampe très durable, 12 Fr." (Pathé-Cinéma Société anonyme au capital de 45 millions, Service Pathéorama, Pathéorama, Paris, Pathé-Cinéma, s.d.)

"C'était un drôle d'objet. Une petite boîte de métal. [...] Si on était riche on pouvait introduire la petite boîte dans une espèce de lanterne magique. [...] Je devais me satisfaire de la verdion minimale : appuyer l'oeil sur la lentille, et regarder. Et pourquoi alors ne pourrais-je à mon tour faire quele chose du même genre ? [...] Avec des ciseaux, de la colle et du papier cristal, je confectionnai une copie fidèle de la vraie bobine Pathéorama. Après quoi, cadre par cadre, je commençai à dessiner une suite de poses de mon chat en insérant quelques cartons de commentaire. Et d'un seul coup, le chat se mettait à appartenir au même univers que les personnages de Ben Hur ou de Napoléon. [...] J'étais assez fier du résultat mais Jonathan me ramena rapidement à la sobriété : "Mais, idiot, le cinéma c'est des images qui bougent", dit-il. "On ne peut pas faire un film avec des images fixes". Trente ans passèrent. puis je réalisais La Jetée" (Chris Marker, "De l'autre côté du miroir", texte accompagnant l'édition dvd de La Jetée).