Catalogue des appareils cinématographiques de la Cinémathèque française et du CNC

Accueil > Collection > Projecteur de film 35 mm sonore

Projecteur de film 35 mm sonore

N° Inventaire : AP-12-2763

Collection : La Cinémathèque française

Catégorie d'appareil : Projection lumineuse cinématographique

Nom du modèle : Ernemann II sur base universelle Western Electric

Numéro de fabrication : n° 3373 ; lanterne type F n° 11 289 ; lecteur son n° 3166

Lieu de fabrication : Dresde, Allemagne

Année de fabrication : Entre 1929 et 1937

Brevet : Lanterne Peerless : US patent n° 2 097 767, 2 novembre 1937, US patent n° 2 115 688, 26 avril 1938

Fiche détaillée

Type de l'appareil

entraînement du film 35 mm par croix de Malte à bain d'huile ; quatre débiteurs dentés ; obturateur réglable sous carter avec volet anti-incendie ; graissage automatique sous pression ; carters débiteur et récepteurs marqués Zeiss Ikon avec système anti-incendie ; ampèremètre ; moteur électrique Radio-Cinéma 220-380 v. incorporé ; lanterne à arc Peerless Magnac type F à arcs électriques ; lecteur son Western Electric ; base en fonte Western Electric à quatre pieds ; objectif CinemaScope

Auteurs

Informations non disponibles

Fabricants

Western Electric
New York, N. Y., 250 West 57th Street

Ernemann Zeiss Ikon
Dresde

J. E. Mc Auley Manufacturing Company
Chicago, Illinois

Compagnie Radio-Cinéma
Paris, 79 bd Haussmann

Utilisateurs

Informations non disponibles

Distributeurs

Ernemann Zeiss Ikon
Dresde

Ernemann-France
Paris, 18-20 rue du Faubourg du Temple

Sujet du modèle

Informations non disponibles

Objectif

Som Berthiot Paris n° 751 077 Cinor projection "P" 1 : 2,2, F = 110 mm Objectif Scope Dyaliscope PR 35 Satec n° 132 161

Taille de l'objet

Ouvert :
Informations non disponibles

Fermé :
Longueur : 160 cm
Largeur : 68 cm
Hauteur : 183 cm

Diamètre :
Informations non disponibles

Taille de la boîte de transport

Informations non disponibles

Remarques

Ce projecteur muet Ernemann de 1929 (encore vendu au milieu des années 1930) a été monté sur une table Western Electric avec un système sonore Western Electric à piste optique. Cet appareil a fonctionné à partir de 1938 au cinéma Olympia de Rochefort, rue de la République.

Marques sur le projecteur : "Ernemann II" ; "Zeiss Ikon". Marques sur la lanterne : "Peerless Magnarc" ; "The Type F Peerless Magnarc Trade Mark Registered High Instensity Lamp, serial n° 11 289, direct current arc volts 31-46, arc amps. 32-100, Motor amps. 0.5-1.4, US patent n° 2 097 767 dated 11-2-37, 2 115 688 dated 4-26-38, Mfd. by J.E. Mc Auley Mfg. Co., Chicago, Ill." Marques sur le système sonore : "1 A Sound Unit. Made in USA Trade Mark Western Electric Reg. US. Pat. off Pat. pend." ; "703 A Bracket Made in USA Trade Mark Western Electric Reg. US. Pat. off". Marque sur le moteur : "Compagnie Radio-Cinéma 220-380 v. 79 bd Haussmann Paris".

"Le mécanisme Ernemann II, qui fut, en son temps, à l'avant-garde du progrès dans la construction des projecteurs d'exploitation modernes, s'est répandu à de nombreux milliers d'exemplaires qui en ont démontré les qualités de rendement et la sûreté de fonctionnement ; cet appareil satisfait encore aujourd'hui aux plus grandes exigences. [...] Carter en fonte hermétique. On sait que tous les films forment un dépôt considérable dans le projecteur et, par suite, un carter parfaitement hermétique présente une importance capitale. En raison de sa construction hermétique, ni la poussière ni la saleté ne peuvent pénétrer dans le mécanisme, de sorte qu'il ne peut se produire de diminution du pouvoir lubrifiant de l'huile ni d'usure considérable du mécanisme. Le carter hermétique en fonte contient un mécanisme moderne dans lequel s'effectue la sous-répartition de l'énergie motrice. Grâce à ce principe de construction, dans lequel l'ensemble de l'énergie motrice est amenée non pas du volant à l'arbre du plateau d'entraînement et réparti ensuite de ce plateau à toutes les autres parties du mécanisme, mais se trouve réparti et rayonne à partir d'un volant d'entraînement fixe, on obtient, non seulement une longue durée du projecteur, mais encore une marche absolument silencieuse et sans vibrations. L'Ernemann II présente, de ce fait, un avantage tout particulier pour l'emploi de systèmes photosonores. Le réglage central de l'image. Avec ce mode de réglage de l'image, dans lequel le tambour d'entraînement tourne sur lui-même au lieu de se déplacer de haut en bas comme dans les types différents, la distance entre le tambour et le couloir du film reste toujours la même. La position de l'obturateur par rapport au film ne se trouve pas non plus modifiée, de sorte qu'il ne peut se produire de filage des images. Graissage automatique sous pression. Le graissage par circulation d'huile, fonctionnant sous pression et constamment pendant la marche de l'appareil, présente une importance particulière pour la durée et la sûreté de fonctionnement du mécanisme. L'huile elle-même est épurée automatiquement pendant la circulation. Le mécanisme à croix de Malte reçoit lui-même une portion particulièrement importante de l'huile distribuée. [...] Mécanisme de croix de Malte interchangeable et obturateur réglable pendant le passage du film. Ces deux propriétés rendent superflue la présence d'un projecteur de rechange, car la mise en place d'un mécanisme de croix de Malte de rechange peut s'effectuer dans le même temps que le film est mis en place sur l'appareil. Pour remplacer le mécanisme, il suffit d'enlever le couvercle de protection et de desserrer un écrou et un contre-écrou. L'obturateur réglable pendant la marche du projecteur présente cet avantage particulier que l'on peut surpprimer tout filage de l'image après le remplacement du mécanisme à croix de Malte, pendant que le projecteur est en marche. Guidage du film. Le couloir du film , d'une grande longueur, est muni de patins facilement interchangeables et de galets à ressorts. [...] Préservation du film et protection contre l'incendie. Le volet automatique de sécurité contre l'incendie, monté dans la fenêtre de l'image, assure la protection du film contre les rayons caloriques de la lampe aussitôt que le mécanisme vient à s'arrêter. ce volet fonctionne automatiquement. Le dispositif qui l'actionne est monté dans le mécanisme. une cloison de protection contre l'incendie, avec tube pare-lumière, empêche la chaleur du corps de lanterne de parvenir jusqu'au mécanisme et s'oppose, en outre, en cas de déchirure du film, à ce que celui-ci puisse venir en contact avec le corps de la lanterne. Le tube pare-lumière, qui se trouve entre la paroi de protection contre l'incendie et la fenêtre de l'image et qui est muni d'une fenêtre d'observation rouge, évite toute diffusion de la lumière" (Brochure Ernemann II Zeiss Ikon, Allemagne, 1935).

"Les projecteurs de haute précision Ernemann s'imposent pour la projection de tous les films sonores et fonctionnent dans plus de 800 théâtres et studios français. Principaux fabricants de dispositifs sonores utilisant nos appareils : Cinétone, Elecson, F.R.C., Melodium, Pacent Reproducer, R.C.A, Seyta, S.T.C, Western Electric, etc." (Cinématographie française, 28 mars 1931)

Bibliographie

Ernemann II Zeiss Ikon, Allemagne, s.d.

Instructions pour le montage et le fonctionnement des appareils à grand rendement Ernemann II et III, Dresden, Zeiss Ikon, 1931.

Cinématographie française, 28 mars 1931.