Catalogue des appareils cinématographiques de la Cinémathèque française et du CNC

Accueil > Collection > Caméra film double 8 mm

Caméra film double 8 mm

N° Inventaire : AP-99-2161

Collection : La Cinémathèque française

Catégorie d'appareil : Prise de vues cinématographiques

Nom du modèle : L.D. 8

Lieu de fabrication : Pau, France

Année de fabrication : 1955

Fiche détaillée

Type de l'appareil

entraînement du film double 8 mm par une griffe ; deux débiteurs dentés ; emplacement intérieur pour deux magasins débiteur et récepteur ; tourelle à trois objectifs ; moteur à ressort ; variateur de vitesse 8-16-24-32-64 images/seconde ; prise de vues image par image ; viseur multifocale avec correcteur de parallaxe ; compteur métrique ; compteur d'images ; clef de remontage ; manivelle de marche arrière ; poignée en cuir ; peinture givrée noire

Auteurs

Lévèque, Etablissements Pierre
Pau

Fabricants

Lévèque, Etablissements Pierre
Pau, Chemin Philippon

Utilisateurs

Lévèque, Etablissements Pierre
Pau

Distributeurs

Henri R. Trémaud
Paris, 22 rue de Léningrad

Sujet du modèle

Informations non disponibles

Objectif

Som Berthiot n° F 62017 Cinor 1 : 3,5, F. : 50 ; Som Berthiot n° 39 807 Cinor P 1 : 1,8, F. : 12,5 ; Som Berthiot n° D 60985 Cinor B 1 : 2,3, F. : 23

Taille de l'objet

Ouvert :
Longueur : 19 cm
Largeur : 6.5 cm
Hauteur : 12 cm

Fermé :
Longueur : 19 cm
Largeur : 6.5 cm
Hauteur : 12 cm

Diamètre :
Informations non disponibles

Taille de la boîte de transport

Informations non disponibles

Remarques

Marque "L.D. 8".

"En 1942, le premier prototype est prêt. Pierre Lévêque travaille alors à la SFOM, entreprise de Rueil-Malmaison réfugiée à Pau [...]. En 1945, la SFOM quitte Pau. Pierre Lévêque crée son entreprise avec quelques compagnons de la SFOM et commence chez lui, dans un petit atalier impasse Trespoey, l'assemblage de pièces sous-traitées à de petites entreprises d'ajustage paloises. Avec un troisième prototype et un article signé "P.J." dans Cinéma privé de novembre 1946, Pierre Levêque se fait connaître. Mais c'est au Salon de 1947, sur un stand partagé avec Pierre Angénieux, que la LD8 est véritablement lancée. En 1951, il confie la distribution de sa caméra à Henri R. Trémaud, ancien de chez Pontiac et de Sito-Royer, devenu un commercial très apprécié dans le milieu des revendeurs photo-ciné. Grâce à lui, le viseur Exaplan, fabriqué en Allemagne par Tewe dont il a l'exclusivité, sera monté sur les LD8 à partir de 1955. La LD8, une petite merveille qui ressemblait à une caméra professionnelle miniaturisée, ne subira que des transformations mineures" (Patrice-Hervé Pont, Jean-Loup Princelle, 50 ans de caméras françaises, Ondreville sur Essonne, France, 2007, p. 86).

Bibliographie

La caméra L.D. 8 mm, manuel d'instructions, s.d.

Patrice-Hervé Pont, Jean-Loup Princelle, 50 ans de caméras françaises, Ondreville sur Essonne, France, 2007