Catalogue des appareils cinématographiques de la Cinémathèque française et du CNC

Accueil > Collection > Caméra film 16 mm

Caméra film 16 mm

N° Inventaire : AP-13-2833

Collection : La Cinémathèque française

Catégorie d'appareil : Prise de vues cinématographiques

Nom du modèle : Beaulieu R 16 Automatic Spécial Zoom

Numéro de fabrication : n° 619 473

Lieu de fabrication : Romorantin, France

Année de fabrication : 1965

Fiche détaillée

Type de l'appareil

entraînement du film 16 mm par une griffe ; deux débiteurs dentés ; obturateur à guillotine avec miroir à 45° pour la visée reflex ; moteur électrique intérieur à transistors ; emplacement intérieur pour une bobine débitrice et une bobine réceptrice de 30 m. ; variateur de vitesse 2-64 images/s. ; prise de vue image par image ; marche arrière ; compteur métrique ; compteur d'images ; potentiomètre de réglage du système sensitométrique ; tachymètre ; prise pour son synchro-pilote ; oculaire de visée ; visée reflex ; poignée avec accumulateurs ; zoom Som Berthiot F. 20 à 60 1 : 2,8

Auteurs

Informations non disponibles

Fabricants

Som Berthiot Société d'optique et de mécanique de haute précision
Dijon

Beaulieu, Etablissements Marcel
Romorantin, 17 rue des Capucins

Chris Marker
Paris

Utilisateurs

Informations non disponibles

Distributeurs

Beaulieu, Etablissements Marcel
Paris, 6 avenue de Villars

Brandt frères, Maison
Charenton-le-Pont

Sujet du modèle

Informations non disponibles

Objectif

Som Berthiot Paris Pan Cinor 1 : 2,8 F = 20 à 60 Bté SGDG 1 100 178

Taille de l'objet

Ouvert :
Informations non disponibles

Fermé :
Longueur : 30.5 cm
Largeur : 10.5 cm
Hauteur : 29 cm

Diamètre :
Informations non disponibles

Taille de la boîte de transport

Informations non disponibles

Remarques

Marque : "Beaulieu R16 Spécial Zoom".

Exemplaire ayant appartenu à Chris Marker. Son prénom figure sur l'objectif.

"Sur le capot d'une Ford Mustang avec Claude Lelouch... Avec Brigitte Bardot et François Reichenbach à la découverte de l'Amérique... Chez les grands fauves avec Jean Rouch... Chez les Siciliens ombrageux avec Mario Ruspoli... Les plus grands cinéastes ont choisi la Beaulieu R 16. La Beaulieu R 16 est partout avec les chefs de file du Nouveau Cinéma. Elle participe étroitement aux oeuvres jeunes, insolites et courageuses de la nouvelle vague de cinéastes, ceux qui ont dévissé la caméra de son trépied pour créer une nouvelle écriture de cinéma. François Reichenbach qui l'a étrennée aux jeux Olympiques de Grenoble déclare : "Pour faire un reportage rapide, impressionniste, il faut une caméra légère, la Beaulieu R 16 pèse moins de 3 kg et fonctionne pratiquement toute seule. [...] Claude Lelouch l'a essayée au Vietnam : "Elle offre, dit-il, une sécurité supplémentaire aux correspondants de guerre. Légère, silencieuse, elle permet de s'aventurer là où autrefois un reporter équipé d'un matériel lourd représentait une cible rêvée pour les tirs rapprochés". [...] La liaison entre la Beaulieu R 16 et le magnétophone muni d'une tête de synchronisation est assurée par l'intermédiaire du synchro-pilote. Ce synchro-pilote mû par le moteur de la caméra, produit un courant alternatif qui s'enregistre sous forme de signal, en même temps que le son, sur la bande magnétique. A la recopie, en laboratoire, l'enregistrement est transféré sur une bande magnétique perforée 16 mm qui peut après le montage être repiquée sur le film (par procédé optique ou magnétique). La Beaulieu R 16 et un magnétophone portatif à piles (Uher 1000 Report Pilot ou Nagra) constituent un groupe image son, très léger, maniable, d'une solidité à toute épreuve.." (Notice Beaulieu R. 16 Automatic, Paris, Maison Brandt frères, s.d.).

Bibliographie

Notice Beaulieu R. 16 Automatic, Paris, Maison Brandt frères, s.d.

Jean-Claude Laubie, "La caméra Beaulieu R16", Cinéscopie, n° 39, septembre 2015, p. 5-9.

Patrice-Hervé Pont, Jean-Loup Princelle, 50 ans de caméras françaises, Ondreville sur Essonne, France, 2007, p. 22.