Catalogue des appareils cinématographiques de la Cinémathèque française et du CNC

Accueil > Collection > Caméra film super 16 mm

Caméra film super 16 mm

N° Inventaire : AP-14-2936(1/4)

Collection : La Cinémathèque française

Catégorie d'appareil : Prise de vues cinématographiques

Nom du modèle : A-Minima Aaton

Numéro de fabrication : n° A 286

Lieu de fabrication : Grenoble, France

Année de fabrication : 2000

Brevet : Jean-Pierre Beauviala, société anonyme Aaton, brevet n° 2 739 464, déposé le 29 septembre 1995, "Caméra de prise de vues à vi... +

Fiche détaillée

Type de l'appareil

entraînement du film super 16 mm par une griffe ; deux débiteurs dentés ; obturateur conique attaché au miroir tournant réflex ouverture 172,8° ; magasin co-axial détachable à chargement semi-instantané pour 60 m. de film Kodak ; viseur réflex ; écran LCD ; avance image par image ; enregistrement du temps par AatonCode II ; vitesse 1 à 32 images seconde sur batteries lithium et 50 images seconde sur batterie externe ; niveau sonore 28 db ; poignée cuir top handle ; emplacement pour video assist ; chargeur de batterie Cha-3 12 v. ; logement pour pile et batterie détachable ; caisse de transport en métal ; câbles

Auteurs

Beauviala Jean-Pierre
Paris

Fabricants

Aaton
Grenoble, 2 rue de la Paix

Utilisateurs

Beauviala Jean-Pierre
Paris

Distributeurs

Aaton
Grenoble, 2 rue du Président Carnot

Sujet du modèle

Informations non disponibles

Objectif

monture Nikon

Taille de l'objet

Ouvert :
Informations non disponibles

Fermé :
Longueur : 32 cm
Largeur : 16 cm
Hauteur : 19 cm

Diamètre :
Informations non disponibles

Taille de la boîte de transport

Longueur : 34 cm
Largeur : 55 cm
Hauteur : 23.5 cm

Remarques

Marque : "Aaton Made in France".

Le projet d'une caméra "Ciné-Minimal" prend forme au début de l'année 1994. Le projet est évoqué au Salon Satis (Le technicien du film & vidéo, n° 434, 15 avril 1994) et Aaton publie en mars 1994 une brochure, Ciné-Minimal, qui comptera 4 numéros (avec une numérotation aléatoire) : n° 1, mars 1994 ; n° 3, avril 1995 ; n° 4, octobre 1995 ; n° 4, novembre 1995 ; n° 5, octobre 2000 ; sans numéro, avril 2001. Une notice Aaton éditée en octobre 1999 promet l'A-Minima, "le plus petit Camescope HD du monde en super 16". La commercialisation aura lieu en 2000.

"Entre sa première présentation au Satis 95 et sa mise en vente en 2000, la gestation de la caméra A-Minima donne une bonne mesure du temps qu'il faut entre un certain désir de cinéma - ce qu'à l'époque nous appelions le cinéma à bicyclette - et sa mise à disposition des cinéastes... [...] Le principe initial du Ciné-Minimal est toujours d'actualité : permettre au créateur indépendant d'utiliser lui aussi la richesse intrinsèque du support film et les ouvertures vers le public qu'il permet. En d'autres termes, mettre le cinéma là où il n'a pas l'habitude d'être. A-Minima, du haut de ses 85 000 F (prix Ht du corps caméra), est là pour veiller au grain. L'une de ses raisons d'être est de permettre à des cinéastes indépendants, en groupe ou isolés, de disposer en permanence d'un instrument abordable pour la fabrication de films 'lentement distillés'. Si innovatrice soit-elle, une caméra sans film n'a pas grand usage, nous sommes redevables à Kodak d'avoir compris les enjeux d'A-Minima en conditionnant tous ses films dans les bobines inventées par Aaton pour que les magasins se chargent en plein jour tout en restant silencieux. L'orientation plongeante du viseur en direction de l'objectif de prise de vue, la forme ronde du corps faite pour une prise en main directe, la position inclinée du magasin permettent de maintenir A-Minima contre la joue ou l'épaule avec une stabilité de prise de vue supérieure à celle de caméras beaucoup plus lourdes. Par sa petite taille et son viseur à 'l'oeil distant' elle invite aussi à l'opérateur à la tenir à bout de bras au plus près des gens et des choses. Nous avons aussi voulu que cette caméra se charge en plein jour sans changing bag, objet noir repoussant et parfois poussiéreux qui impressionne les cinéastes venus de la vidéo. Pour cela nous avons voulu que le film soit contenu entre deux joues. [...] Le secret d'A-Minima est d'être pourvue d'un obturateur conique attaché au miroir tournant réflex qui empêche la lumière entrant par l'oculaire de se répandre sur le film à travers le dépoli de visée. [...] le canal porteur de la fenêtre de prise de vue de l'A-Minima est cylindrique, il impose au film une forme de voûte et donc une rigidité telle qu'il n'est plus nécessaire de le pincer contre la fenêtre ; il s'ensuit que le support arrière n'entre plus en compte dans la glisse. [...] Le film rigidifié par la forme en voûte ne pouvant plus respirer d'un seul micron pendant l'exposition, les images en deviennent hyper nettes" (CinéMinimal n° 5, Grenoble, Aaton, octobre 2000).

Bibliographie

Ciné-Minimal n° 1, Grenoble, Aaton, mars 1994. Ciné-Minimal n° 3, Grenoble, Aaton, avril 1995. Ciné-Minimal n° 4, octobre 1995. Ciné-Minimal n° 4, Grenoble, Aaton, novembre 1995. CinéMinimal n° 5, Grenoble, Aaton, octobre 2000. CineMinimal sans numéro, avril 2001. Notice A-Minima, le plus petit Camescope HD du monde en super 16, Grenoble, Aaton, octobre 1999. Le technicien du film & vidéo, n° 503, 15 septembre 2000, p. 12.