En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Mario Bava : l'image qui saigne
Conférence de Jean-François Rauger

5 juillet 2019

Mario Bava fut un artiste solitaire, génie travaillant au cœur du système artisanal de la production italienne, traversant superbement l'âge d'or et la décadence du cinéma transalpin dont ses œuvres constituent des symptômes flamboyants et morbides. L'image de ses films devient matière vivante et organique, soumise à la corruption et au pourrissement et son importance dans l'histoire du cinéma, entre deuil des classiques et abstraction moderne, n'a sans doute pas encore été assez soulignée, la critique de cinéma n'ayant pas encore inventé les concepts qui permettraient de comprendre son art.

« Voulez-vous savoir quel personnage hante en ce moment mes hallucinations hypnagogiques ? Un violoniste qui joue une sérénade à la femme aimée en promenant son archet sur les nerfs de son propre bras mis à découvert. » (Mario Bava)


Jean-François Rauger est le directeur de la programmation de la Cinémathèque française.