Catalogue des appareils cinématographiques de la Cinémathèque française et du CNC

Accueil > Collection

Le mouvement humain, animal, des objets, des fluides, de l’air, de l’eau, etc., a fasciné depuis toujours l’être humain qui a rêvé de le fixer, de l’enregistrer. Les premiers appareils de la méthode graphique y parviennent mais c’est la « photographie animée », apparue à la fin d...

Le mouvement humain, animal, des objets, des fluides, de l’air, de l’eau, etc., a fasciné depuis toujours l’être humain qui a rêvé de le fixer, de l’enregistrer. Les premiers appareils de la méthode graphique y parviennent mais c’est la « photographie animée », apparue à la fin du XIXe siècle, qui va permettre d’assouvir réellement ce vieux fantasme : piéger l’image auparavant fugitive de la « camera obscura ».

Le physiologiste Etienne-Jules Marey, avec ses premières caméras à plaques de verre puis à pellicule, avec ses quelque 600 films tournés à partir de 1889, est le premier « réalisateur » du siècle. Le Cinématographe Lumière, en 1895, un appareil à triple fonction – caméra, projecteur, tireuse – offre la possibilité de filmer les scènes de la vie quotidienne. Le prestidigitateur Georges Méliès, avec sa propre caméra, fusionne la magie et le cinéma : les « effets spéciaux » ou « films à trucs » bouleversent le spectacle cinématographique. Des industriels du monde entier commercialisent ensuite d’excellents appareils : Gaumont, Pathé et Continsouza, Debrie, Eclair, Ernemann, Bell & Howell, Mitchell, etc. Au départ, les mécanismes d’entraînement de la pellicule étaient nombreux (griffes, chiens, came battante, rouleau semi-évidé, roue à rochet, etc.), puis c’est le mécanisme à griffes préconisé par Louis Lumière qui finit par s’imposer. La pellicule se standardise et on abandonne les formats obsolètes (58 mm Gaumont, 68 mm Biograph…).

L’arrivée des « Talkies » en 1927 modifie les caméras, certaines permettent l’inscription du son sur la même pellicule qui porte les images, d’autres sont enfermées dans de lourds caissons insonorisés (le « blimp »). Le cinéma en couleurs, en relief, engendre aussi de profondes modifications. Pour obtenir des ralentis, on enregistre des images à haute fréquence (de 200 images/seconde à plus d’un million), ce qui donne naissance à des caméras à prisme rotatif et à pellicule fixe. On a toujours rêvé aussi de cinéma large et total. Durant les années 1950, le 70 mm (déjà esquissé au début des années 1930) modifie le cadre des images, de même que le CinemaScope et ses dérivés.

Le cinéma d’amateur, dès l’émergence du cinématographe, a conquis les foules : des milliers de caméras différentes, utilisant des formats divers (8 mm, super 8 mm, 9,5 mm, 16 mm, 28 mm), permettent aux familles de fixer de bons souvenirs, mais aussi à d’apprentis réalisateurs d’apprendre leur métier.

A partir de 1970, un ingénieur de Grenoble, Jean-Pierre Beauviala, révolutionne les techniques en créant d’excellentes caméras ergonomiques et silencieuses, équipées de time code. Un fabricant américain, Panavision, loue de somptueuses caméras de studio. Des fabricants allemands, Arnold et Richter (Arriflex), remportent un large succès avec leurs différents modèles d’appareils. Le numérique interrompt la course à l’amélioration des caméras argentiques : une nouvelle ère commence.

Lire la suite Refermer

26 appareils

Trier par : Date d'ajout | Date de fabrication | Nom

Luxmètre - CNC-AP-97-873

Fabricants : Radio L.M.T. Le Matériel Téléphonique L.A.P.

Année de fabrication : Entre 1937 et 1950

boîtier en bois gainé de cuir contenant un luxmètre avec bouton de réglage éclairements faible/moyen/fort/repos ; cadran sous verre gradué de 0 à 5000 ; cellule photoélectrique reliée à un fil

Luxmètre - CNC-AP-97-596

Auteurs : Léopold Löbel

Fabricants : Filmograph, Etablissements

Année de fabrication : 1940

boîtier en métal contenant un luxmètre avec bouton de réglage et cadran gradué de 0 à 4 ; emplacement pour pile 4,5 volts ; manche dévissable ; sacoche en cuir

Luxmètre - CNC-AP-97-595

Fabricants : Radio L.M.T. Le Matériel Téléphonique L.A.P.

Année de fabrication : 1950

boîtier en cuir contenant un luxmètre avec bouton de réglage éclairement faible/moyen/fort/repos ; cadran gradué de 0 à 5000 ; cellule photoélectrique reliée à un fil au boîtier

Luxmètre - CNC-AP-97-594

Fabricants : Radio L.M.T. Le Matériel Téléphonique L.A.P.

Année de fabrication : 1950

boîtier en bois gainé de cuir contenant un luxmètre avec bouton de réglage éclairage faible/moyen/fort/repos ; cadran sous verre gradué de 0 à 5000 ; cellule photoélectrique reliée à un fil au boîtier

Appareil de mesure des pulsations artérielles - AP-02-2406

Auteurs : Pachon

Fabricants : Georges Boulitte

Année de fabrication : Entre 1910 et 1936

oscillomètre à aiguille gradué de 0 à 20 ; manomètre à aiguille gradué de 0 à 35 centimètres de mercure ; brassard en toile et caoutchouc du docteur Gallavardin ; pompe à air ; coffret de transport en bois gainé de cuir

Appareil de Léon Foucault pour mesurer la vitesse de la lumière - AP-02-2399

Auteurs : Léon Foucault

Année de fabrication : 1880

lentille de 1,5 cm de diamètre à rotation rapide par turbine à air ; bâti en laiton verni ; socle en fonte peinte au minium gris ; manette de réglage

Pont de mesure - AP-02-2361

Fabricants : Société d'instrumentation Schlumberger

Année de fabrication : À partir de 1970

mesure directe des signaux dont la fréquence est comprise entre 0 et 520 MHz ; visualisation mémorisée à 7 chiffres d'affichage (diodes électroluminescentes 7 segments) ; oscillateur de réference piloté par quartz

Pont de mesure - AP-02-2360

Fabricants : Metrix, Compagnie générale de métrologie

Année de fabrication : À partir de 1970

mesure les tensions et intensités en courant continu et alternatif, les résistances et isolements, les éclairements ; mesures jusqu'à 6000 lux et 300 Ampères

Pont de mesure - AP-02-2359

Fabricants : Metrix, Compagnie générale de métrologie

Année de fabrication : À partir de 1970

mesure les tensions et intensités en courant continu et alternatif, les résistances et isolements, les éclairements ; mesures jusqu'à 6000 lux et 300 Ampères

Pont de mesure - AP-02-2355

Fabricants : Chauvin, Arnoux et Cie

Année de fabrication : À partir de 1950

pont de Wheatstone (mesure des résistances pures et inductives) et de Kohlrausch (mesure des résistances liquides) ; bouton et cadran de mesures ; bouton et voyant de multiplicateur ; poussoir de galvanomètre

Pont de mesure - AP-02-2356(1/2)

Fabricants : Chauvin, Arnoux et Cie

Année de fabrication : À partir de 1950

pont de Sauty ; mesures des capacités de 20 pF à 10 µF ; bouton et cadran de mesures ; bouton et voyant de multiplicateur ; comparaison angle de perte ; casque d'écoute (2)

Pont de mesure - AP-02-2346

Fabricants : H. Girardin équipements de radiodiffusion construction radioélectrique

Année de fabrication : À partir de 1960

quatre étages de mesures avec deux cadrans à aiguille à chaque niveau ; en caisse de transport avec poignées

Pont de mesure - AP-02-2347

Fabricants : H. Girardin équipements de radiodiffusion construction radioélectrique

Année de fabrication : À partir de 1960

quatre étages de mesures avec deux cadrans à aiguille à chaque niveau ; en caisse de transport avec poignées

Stroboscope - AP-02-2341(1/2)

Fabricants : Brüel & Kjaer

Année de fabrication : À partir de 1967

gamme de fréquence 5 Hz - 10 kHz ; tension d'entrée à n'importe quel signal électrique périodique de 100 mV. à 280 V. crête à crête ; largeur d'impulsion minimale 20 µsec. ; impédance d'entrée 31,5 kOhm ; sortie "f" pour tension en dents de scie + 6 v. à + 12 v. ; impédance minimale de charge 100 kOhm en parallèle avec 500 pF ; ralenti variable entre 0,5 et 2 Hz ; générateur interne variable entre 5 et 105 Hz ; excursion de phase entre 0 et 360° ; durée de l'éclair 8 µsec. mesurée à la moitié de l'intensité de crête ; énergie lumineuse environ 0,5 watt-sec/éclair

Pont de mesure - AP-02-2339(1/2)

Fabricants : Brüel & Kjaer

Année de fabrication : À partir de 1967

deux oscillateurs haute fréquence, dont l'un fonctionne à fréquence fixe tandis que la fréquence de l'autre peut être modifiée par un condensateur variable ; cadran gradué logarithmique de 20 Hz à 20 kHz ; sélecteur de fréquence de modulation ; réglage de vitesse de compression ; réglage d'alignement de l'échelle de fréquence ; réglage niveau de sortie ; commutateur d'impédance ; atténuateur

Pont de mesure - AP-02-2340

Fabricants : Brüel & Kjaer

Année de fabrication : À partir de 1962

entrées Channel Ouput/Input left & right, Filter Input/Output ; entrée Recorder Remote Control ; synchro-starter pour le synchronisme entre le générateur de fréquence et le graduateur de fréquence ; sélecteur de canal et de filtres

Pont de mesure - AP-02-2338

Fabricants : Brüel & Kjaer

Année de fabrication : À partir de 1965

cadran gradué frequency tuning ; mesure de polarisation du voltage du microphone ; entrée potentiomètre ; sortie amplificateur ; sélecteur de fréquence de modulation

Pont de mesure - AP-02-2337

Fabricants : Brüel & Kjaer

Année de fabrication : À partir de 1965

cadran gradué Extension Filters / Weighting Network ; filter input / output ; fonction Selector 1/3 Octave 0 db - Octave -10 db

Pont de mesure - AP-02-2335

Fabricants : LEA Laboratoire Electro-Acoustique

Année de fabrication : À partir de 1966

transformateur à primaire symétrique avec un affaiblisseur 10 x 1 dB ; réseau d'entrée à haute impédance et son affaiblisseur étalonné en volt et en dB ; amplificateur étalonné ; amplificateur sélectif à pont RC ; instrument de mesure magnétoélectrique avec sa détection quadratique ; millivolmètre ; décibelmètre ; pont de mesure d'harmoniques

Pont de mesure - AP-02-2336

Fabricants : Ferisol

Année de fabrication : À partir de 1966

mesure des fréquences jusqu'à 520 MHz ; convertisseur de fréquence à mélangeur pour le signal dont on veut mesurer la fréquence et le signal de référence multiple du 10 MHz issu du fréquencemètre ; fréquence amplifiée dans l'amplificateur vidéo-fréquence de bande passante 10 Hz-10 MHz ; préamplificateur pour augmenter la sensibilité d'entrée du fréquencemètre