En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Reprise de la 61e Semaine de la Critique

Créée en 1962 à l'initiative du Syndicat Français de la Critique de Cinéma, la Semaine de la Critique, section parallèle du Festival de Cannes, se consacre à la découverte des nouveaux talents en présentant sur la scène internationale leurs premiers et seconds longs métrages. Leos Carax, Jacques Audiard, Arnaud Desplechin, Alejandro González Iñárritu, Ken Loach, Wong Kar-wai ou plus récemment Nadav Lapid, Rebecca Zlotowski, David Robert Mitchell, Justine Triet, Jeff Nichols ou Julia Ducournau ont été révélés par la Semaine de la critique.

La Semaine de la Critique dévoile chaque année sur la Croisette sa programmation très sélective de courts et longs métrages. Les comités de sélection, composés de critiques adhérents du Syndicat Français de la Critique de Cinéma, font découvrir au grand public et aux professionnels les univers singuliers de jeunes auteurs émergents. Ce rôle de révélateur a permis à la Semaine de la Critique de présenter notamment La guerre est déclarée de Valérie Donzelli, Augustine d'Alice Winocour, The Lunchbox de Ritesh Batra, It Follows de David Robert Mitchell, The Tribe de Myroslav Slaboshpytskiy, Petit Paysan de Hubert Charuel, Grave de Julia Ducourneau, J'ai perdu mon corps de Jérémy Clapin, Shéhérazade de Jean-Bernard Marlin, Tu mérites un amour de Hafsia Herzi ou Séjour dans les monts Fuchun de Gu Xiaogang. Lieu de toutes les émergences, la Semaine de la Critique présente également une sélection de courts métrages, qui a permis par le passé de découvrir les premiers pas de cinéastes comme Andrea Arnold, Gaspar Noé ou François Ozon.

L'an dernier, la reprise de la Semaine de la Critique à la Cinémathèque française a permis au public parisien de découvrir en exclusivité Rien à foutre, de Julie Lecoustre et Emmanuel Marre, Plumes de Omar El Zohairy, Olga d'Elie Grappe, Piccolo Corpo de Laura Samani ou Bruno Reidal, confession d'un meurtrier de Vincent Le Port.

Cette année encore, la Semaine de la Critique renouvelle sa collaboration avec la Cinémathèque française et propose au public parisien de découvrir en exclusivité les films de sa compétition ainsi que ses séances spéciales, moins de quinze jours après leur présentation à Cannes.

Une programmation pour découvrir aujourd'hui le cinéma de demain.

Dans les salles

Films, rencontres, conférences, spectacles

Du 8 au 13 juin 2022

Longs métrages en compétition

Courts métrages en compétition

Séances spéciales - Hors compétition