Nous rejoindre

Enseignant / Praticien du cinéma

La participation au projet ne nécessite pas, de la part des enseignants, une connaissance particulière en cinéma, mais un fort intérêt pour le cinéma et une expérience si possible de projet d’éducation artistique. Pour participer, vous devez entrer en relation avec le partenaire culturel qui coordonne le projet dans votre région ou votre pays : ce peut être une salle de cinéma, une association, un festival, un pôle de ressources, une cinémathèque, ou encore un institut français… Si le Cinéma, cent ans de jeunesse (CCAJ) est déjà présent dans votre région / votre pays, nous vous mettrons en contact avec ce coordinateur local. Sinon, nous rechercherons avec vous qui pourrait être ce partenaire culturel.

Rappel du déroulement d'une année

1) L’année débute par deux journées de formation (en septembre ou en octobre) pour les adultes en charge des ateliers (enseignant, intervenant, partenaire culturel).
2) Les ateliers ont lieu d’octobre à juin, à raison d’une cinquantaine d’heures réparties régulièrement, sur temps scolaire ou péri-scolaire ; les séances sont animées conjointement par l’enseignant et par un intervenant qui accompagne les élèves de manière suivie, sur toute la durée de l’atelier.
3) Un bilan d’étape méthodologique a lieu à mi-parcours (en mars), qui réunit de nouveau les adultes (enseignant, intervenant, partenaire culturel) pour la présentation et l’analyse des premiers exercices produits par les élèves.
4) Les films collectifs réalisés dans chacun des ateliers sont projetés en juin, en présence des adultes et aussi des élèves.

40 ateliers pilotes

Chaque année, parmi les ateliers, 40 « ateliers pilotes » s’engagent de manière plus participative dans le projet. Leurs participants se réunissent à plusieurs reprises à La Cinémathèque française : pour les journées de formation et de bilan d’étape (les adultes), ainsi que pour la présentation des films des ateliers (adultes et élèves, venus en petites délégations).

Et les autres ateliers ?

Leurs participants suivent le même programme et partagent le blog international. Ils se réunissent dans la structure locale qui les coordonne.
Le plan de financement des heures d’intervention en atelier et des voyages pour les rencontres internationales doit être établi par ou avec le partenaire culturel.

Structure culturelle

Quel est le rôle du partenaire culturel ?

1) Recherche des financements :
- Salaire d’un professionnel intervenant 50h sur l’atelier en milieu scolaire ou péri-scolaire.
- Prise en charge de frais occasionnés par les rencontres à La Cinémathèque française : voyages et hébergements des participants (adultes mais aussi de quelques élèves lors de la manifestation finale).
2) Choix des enseignants et des intervenants qui seront inscrits dans les ateliers.
3) Mise en place des conditions nécessaires au bon déroulement des ateliers (matériel audiovisuel, projections...) et suivi pédagogique avec l’enseignant et l’intervenant.
4) Coordination des informations, organisation de la venue des participants lors des manifestations à Paris.
Deux structures peuvent s’associer pour coordonner le projet, quand elles présentent des profils complémentaires (par exemple : une association organisant les ateliers et une cinémathèque accueillant les projections des ateliers).

Informations

Prendre contact avec Nathalie Bourgeois, responsable du Cinéma, cent ans de jeunesse à La Cinémathèque française.

Après ce premier contact, une fiche de renseignements vous sera adressée, à nous retourner avant le mois de mai précédant l’année scolaire concernée. Votre candidature sera examinée, et une réponse transmise début juillet de l’année -1.