Année 2020-2021 : Le temps, au cinéma

Édito

Focus

Participants

Blog

Année précédente

L'Argent de poche

Le Sud

Le Tempestaire

Il était une fois en Amérique

Fantômes du matin

Nostalghia

Les Vacances de Monsieur Hulot - 1

Édito

Le nouveau fil rouge de cette année prolonge la réflexion sur la sensation au cinéma, engagée l’an dernier. C’est souvent par la sensation au présent qu’affleurent les temps du passé et du futur.
Plutôt que des films qui ont le temps comme sujet, il sera question du temps dans tous les films, de la tension entre raconter et regarder ; également de notre perception du temps, en tant que spectateur.

Les ateliers du CCAJ seront présents dans 16 pays à travers le monde, et pour la première fois au Canada et en Grèce.

Ateliers 2020-2021

En France, 8 régions : Auvergne-Rhône-Alpes, Corse, Île-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur. Outre-mer : Martinique, Guadeloupe.

En Europe : Allemagne (Berlin et Francfort), Bulgarie, Espagne, Grèce (nouveau), Italie, Portugal, Royaume-Uni (Angleterre).

A travers le monde : Argentine, Brésil, Canada (nouveau), Chili, Inde, Japon, Mexique, Uruguay.

Focus


« L’image est cinématographique si elle vit dans le temps et si le temps vit en elle, dès le premier plan tourné. »

« Le maître tout-puissant de l’image cinématographique est le rythme, qui exprime le flux du temps à l’intérieur du plan.

« C’est avant tout à travers ce sens du temps, à travers le rythme, que le réalisateur exprime son individualité. Le rythme colore l’œuvre de traits stylistiques. Le rythme n’est ni pensé ni construit par des procédés arbitraires purement intellectuels. Le rythme d’un film naît spontanément de la perception profonde que le réalisateur a de la vie, de sa « recherche du temps ».

 Tarkovski (Le temps scellé, éd. Cahiers du cinéma)

La question du temps est essentielle à toute approche pédagogique du cinéma. Aussi bien dans la réception des films que dans le passage à la pratique. Le temps est la matière première fondamentale du cinéma dès L’arrivée d’un train en gare de La Ciotat.

On l’abordera à deux niveaux principaux.

  • Le temps du plan (comme bloc de temps réel capté par la caméra) / le temps de la narration (comme temps abstrait de l’énonciation, du récit).

Cette distinction engage aussi la dualité : regarder / raconter.

Elle met en jeu le choix initial de la nature même des plans : plans longs (plan-séquence) / plans courts (cinéma de découpage et de montage).

  • La question du temps de l'histoire (durée supposée de l'histoire) et du temps du film (durée du film).

La durée très limitée du film implique toutes sortes de stratégies de condensation du temps : les ellipses ; les marqueurs de temps (cartons, indications de dialogues, horloges et montres, alternance jour-nuit, indicateurs de saisons, etc) ; les condensations et accélérations par les acteurs des gestes, des trajets, des actions ; les gestes épurés.

On abordera aussi les questions de la successivité et la causalité, de la simultanéité, du changement qu’apporte la musique à la perception du temps, du rapport du cadre et du temps, des manipulations techniques du temps (ralenti/accéléré, fondus enchainés, surimpressions, splitscreens), etc.

Alain Bergala

Participants

ALLEMAGNE : Deutsche Kinemathek, Berlin (Jurek Sehrt et Bettina Henzler, également Universität Bremen) / DFF – Deutsches Filminstitut & Filmmuseum, Francfort-sur-le-Main (Christine Kopf) ARGENTINE : Cero en Conducta, Buenos Aires (Emiliano Ovejero) avec INCAA – Instituto Nacional de Cine y Artes Audiovisuales et Institut Français d’Argentine / Quiero cine !, Buenos Aires (Florencia Fernández Feijo) BRESIL : Imagens em Movimento – RAIAR, Rio de Janeiro (Ana Dillon) avec Cinemateca do Museu de Arte Moderna / Escola Carlitos, São Paulo (Manuela Mendez Leal Anabuki) avec Cinemateca Brasileira BULGARIE : Arte Urbana Collectif, Sofia (Ralitsa Assenova) avec Festival "Rencontres du Jeune Cinéma Européen" CANADA (nouveau) : Association des Cinémas Parallèles du Québec (ACPQ, Martine Gignac), avec Université de Montréal (Caroline Martin) CHILI : Cero en Conducta (Nicolas Guzman), avec Instituto de la Comunicación e Imagen - Universidad de Chile, Santiago (Maria Inés Silva) ESPAGNE : Cinema en curs - A Bao A Qu, Barcelone (Núria Aidelman) avec la Filmoteca de Catalunya GRECE (nouveau) : Thessaloniki Film Festival (Zina Lefkou, Eirini Delidaki) INDE : Children’s Film Academy, Mumbai (Ganga Mukhi) ITALIE : Cineforum Teramo, Teramo (Dimitri Bosi) JAPON : Children meet cinema, Tokyo (Etsuko Dohi) MEXIQUE : EduKino, San Luis Potosí (Katia Méndez Best) avec Cineteca Nacional de México et IFAL PORTUGAL : Os Filhos de Lumière, Lisbonne (Teresa Garcia) avec Cinemateca Portuguesa - Museo do Cinema ROYAUME-UNI : British Film Institute, Londres (Mark Reid) URUGUAY : Cineduca – CFE, Montevideo (Cecilia Cirillo Chiesa) avec Cinemateca Uruguaya, Ambassade de France en Uruguay, ICAU et CODICEN.

AUVERGNE-RHÔNE-ALPES : Cinéma Mon Ciné, Saint-Martin-d’Hères (Pascale Puig) CORSE : Corsica.doc, Ajaccio et Cinémathèque de Corse, Porto-Vecchio (Annick Peigné-Giuly) GUADELOUPE : L’Artchipel, Scène nationale de la Guadeloupe (Suzie Belair) ILE-DE-FRANCE : La Cinémathèque française, Paris (Nathalie Bourgeois) MARTINIQUE : Tropiques Atrium, Scène nationale de Martinique, Basse-Terre (Steve Zebina) NOUVELLE-AQUITAINE : (nouveau) Cinéma l’Utopie, avec l’association l’écran livradais (Alexandre Anton) OCCITANIE : Institut Jean Vigo - Cinémathèque euro-régionale, Perpignan (Frédéric Borgia) PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR : Cinéma Jean Renoir, Martigues (Henri Denicourt)

Blog

Le blog du Cinéma, cent ans de jeunesse permet aux participants de faire connaissance et d’échanger tout au long de l'année sur la vie des ateliers, leurs découvertes, l’avancée de leur travail.

Bannière 2020-2021

 

2019 - Plaquette