By using this site you agree that cookies are used for purposes of analysis and relevance     Yes, I agree  No, I want more informations

Hier et aujourd'hui, le cinéma japonais en France
Table ronde

17 septembre 2016

Depuis les années 1990 jusqu'à aujourd'hui, la diffusion et connaissance contemporaines du cinéma japonais.

Table ronde avec Fabrice Arduini, Émilie Cauquy, Stéphane du Mesnildot, Futoshi Koga, animée par Pascal-Alex Vincent.


Émilie Cauquy est responsable de la diffusion et valorisation des collections films de la Cinémathèque française. Elle dirige le catalogue en ligne des restaurations et tirages et a coréalisé en 2014 l'édition du coffret Jean Epstein (Potemkine).

Pascal-Alex Vincent est cinéaste. Il a réalisé le film Donne-moi la main et le documentaire Miwa : À la recherche du Lézard noir. Il a également été longtemps programmateur au sein de la société Alive.

Stéphane du Mesnildot est journaliste aux Cahiers du cinéma et auteur, entre autres, de Fantômes du cinéma japonais (éditions Rouge Profond).

Fabrice Arduini est programmateur à la Maison de la culture du Japon à Paris (Fondation du Japon) depuis sa création, en 1997. Il y a organisé des rétrospectives dédiées à des réalisateurs importants, mais inédits ou méconnus en France (Yûzô Kawashima, Tomu Uchida, Daisuké Itô, Mansaku Itami, Kinji Fukasaku, Tatsumi Kumashiro) ; des programmes pour découvrir des aspects peu connus de l'histoire du cinéma japonais (« Aux sources de l'animation japonaise : des années 20 aux années 50 » ; des cycles réguliers de documentaires. Récemment, il a programmé l'intégrale des films d'Ozu, Mikio Naruse et Seijun Suzuki.

Futoshi Koga, ancien collaborateur du quotidien japonais Asahi Shimbun, est professeur au département cinéma, Nihon University.