En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

L'art des morts : la création morbide chez Tim Burton
Conférence d'Antoine de Baecque

12 mars 2012

Dans le cinéma de Tim Burton, la mort n'est pas le signe d'une fin ni la marque d'une décrépitude mais le début d'un recommencement. Elle ouvre la porte non d'un ciel paradisiaque mais d'un tombeau coloré, joyeux, carnavalesque et inventif. Si elle décuple ainsi les capacités artistes, on peut parler à son propos d'un processus de création morbide.


Antoine de Baecque est spécialiste de la Nouvelle Vague, à laquelle il a consacré un essai, Portrait d'une jeunesse (1998). Il a écrit les biographies de François Truffaut (avec Serge Toubiana, 1996), Jean-Luc Godard (2010), Éric Rohmer (avec Noël Herpe, 2014) et prépare celle de Claude Chabrol. Il est professeur d'histoire du cinéma à l'École normale supérieure, rue d'Ulm.