En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Spielberg, 2001-2005 : récits abîmés, récits de l'abyme
Conférence de Jean-Sébastien Chauvin

23 janvier 2012

Avec A.I., Intelligence Artificielle, un séisme a ébranlé le cinéma de Spielberg. La douleur aiguë et les interrogations angoissées qui habitaient le film ne sont pas restées sans conséquence sur une filmographie qui, de Minority Report à Munich en passant par La Guerre des mondes, Arrête-moi si tu peux ou Le Terminal, allait se révéler l'une des plus noires et lucides du cinéma américain.