En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Motion capture, performance capture, effets spéciaux : des origines à Tim Burton
Conférence de Gilles Penso

16 mars 2012

Des premiers personnages numériques imaginés dans les années 1980 pour Tron et Le Secret de la pyramide jusqu'aux acteurs virtuels criants de vérité s'animant dans Avatar, la dernière Planète des singes et le Tintin de Steven Spielberg, les magiciens des effets spéciaux n'ont cessé de redoubler d'inventivité pour relever les défis technologiques les plus incroyables. À l'heure où la motion capture et la performance capture s'immiscent de plus en plus dans le paysage cinématographique, le septème art n'est-il pas en train de vivre une irrémédiable révolution ? À moins qu'une nouvelle forme d'expression parallèle, à mi-chemin entre film d'animation et film traditionnel, ne soit en train d'émerger ?