En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Autour de « En présence d'un clown »
Dialogue avec Jean Narboni

4 octobre 2018

« En présence d'un clown s'est fait dans des circonstances tellement spécifiques... J'étais absolument persuadé que j'allais mourir. Par ailleurs, je possédais la matière de l'histoire. Je l'avais chipée à la réalité, à mon oncle Johan, ce cinglé qui sillonnait la Suède avec sa fiancée, donnait des conférences et organisait des projections de lanterne magique. » (Ingmar Bergman)

Jean Narboni revient sur l'un des derniers films de l'un des plus grands cinéastes, une œuvre où Bergman convoque, mais cependant révoque à chaque instant, le pire – sombrer dans la folie ou la mort.

Rencontre animée par Bernard Benoliel.


Ancien rédacteur en chef des Cahiers du cinéma et enseignant à l'université de Paris 8, Jean Narboni a également dirigé le département Analyse de films de la Fémis jusqu'en 2003. Il a été responsable des éditions des Cahiers du cinéma de 1981 à 1986. Il a écrit, dirigé ou coordonné de nombreux ouvrages sur le cinéma.

Bernard Benoliel est directeur de l'action culturelle et éducative à la Cinémathèque française.