En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Le Cheval de Turin
Le Cheval de Turin

vendredi 11 janvier 2019, 19h30

Salle Jean Epstein

19h30 → 22h00 (146 min)
Préventes complètes. Billets disponibles sur place 1h avant la séance.

Programme 3 : L'Animal sujet


Le Cheval de Turin
A Torinói ló
Béla Tarr, Ágnes Hranitzky
Hongrie-France-Allemagne-Suisse-Etats-Unis / 2010 / 146 min / DCP / VOSTF

Avec János Derzsi, Erika Bok, Mihaly Kormos.

«Jacques Derrida écrivait, dans L'animal que donc je suis, que Nietzsche 'fut assez fou pour pleurer auprès d'un animal, sous le regard ou contre la joue d'un cheval que l'on frappait. Parfois je crois le voir prendre ce cheval pour témoin, et d'abord, pour le prendre à témoin de sa compassion, prendre sa tête dans ses mains'. Le film de Tarr semble poursuivre cette vision de Derrida. C'est pourquoi nous l'aimons, c'est pourquoi ses images continueront longtemps de nous hanter, 'parfois'.» (Jean-Baptiste Morain).

« Jacques Derrida écrivait dans L'animal que donc je suis que Nietzsche "fut assez fou pour pleurer auprès d'un animal, sous le regard ou contre la joue d'un cheval que l'on frappait. Parfois je crois le voir prendre ce cheval pour témoin, et d'abord, pour le prendre à témoin de sa compassion, prendre sa tête dans ses mains". Le film de Tarr semble poursuivre cette vision de Derrida. C'est pourquoi nous l'aimons, c'est pourquoi ses images continueront longtemps de nous hanter, parfois. » (Jean-Baptiste Morain)