En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Partie 2 : Les enfants du cinéma, hier et aujourd'hui (après-midi)
Partie 2 : Les enfants du cinéma, hier et aujourd'hui (après-midi)

vendredi 21 avril 2017, 14h30

Salle Georges Franju

14h30 → 18h30 (240 min)

En achetant vos places pour deux demi-journées (ou plus) des rencontres Mômes & Cie (20-22 avril), vous bénéficiez du tarif préférentiel de 3 € par demi-journée et 5,50 € par projection (Boyhood, L'Esprit de la ruche et Yaaba).

Acheter un pack


240 min

Pour accompagner et prolonger l'exposition Mômes & Cie, qui propose une traversée des émotions de l'enfance, la Cinémathèque organise deux journées de rencontres et de réflexion autour des représentations de l'enfant au cinéma. La figure de l'enfant a connu, des débuts à aujourd'hui, de nombreuses mutations que des critiques, des acteurs et des réalisateurs viendront éclairer. Du Voleur de bicyclette à Pixar en passant par Les Contrebandiers de Moonfleet, Les Quatre cents coups, les films de Miyazaki, Linklater, Kiarostami, Nobuhiro Suwa, Céline Sciamma ou même Clint Eastwood, l'enjeu de ces journées est d'interroger l'aventure du plus beau et du plus complexe des âges.

  • 14h30 : Et les petites filles dans tout ça ? Conférence de Charlotte Garson
    « Thank Heaven for little girls! » chante Maurice Chevalier dans l'un des airs les plus inconfortables de la comédie musicale hollywoodienne, dans l'éblouissant Gigi de Vincente Minnelli. Mais quels rôles les fictions de cinéma laissent-elles aux petites filles, qui n'ont ni la solitude aventurière du garçon, ni la photogénie pubère des jeunes filles, Lolita et autres Monika ? Faut-il être Shirley Temple ou rien ? Et si les fillettes, telle Dorothy du Magicien d'Oz agglutinant vaillamment sur la route jaune des êtres imparfaits, étaient seules aptes à emmener le spectateur ailleurs – not in Kansas anymore ?
  • 15h30 : Projection de Homeland d'Abbas Fahdel (extraits)
  • 16h00 : L'enfance dans la guerre : présences, regards. Conférence d'Arnaud Hée
    Avec la mention « Irak année zéro », Homeland d'Abbas Fahdel se réfère délibérément au jalon rossellinien que constitue Allemagne année zéro (1948). Avec toute leur singularité, les deux films dessinent une trajectoire dont l'issue scandaleuse réside en la mort de l'enfant. Plonger cette figure dans la guerre consiste en une sorte de dévoiement de ce qui lui est propre : le parcours initiatique dans une forme d'innocence. Mais l'enfant dans la guerre est porteur d'une présence et d'un regard à la fois obliques et terriblement lucides.
  • 17h00 : Questions du public
  • 17h15 : Projection de Chasseurs sachant chasser de Salma Cheddadi (2012, 10 min)
    suivi de
    L'enfant qui fait peur. Table ronde
    Avec Jean-Sébastien Chauvin (cinéaste, critique), Salma Cheddadi (cinéaste) et Jean-François Rauger (La Cinémathèque française). Animée par Émilie Cauquy (La Cinémathèque française).

Charlotte Garson est critique de cinéma et programmatrice du Festival des trois continents (Nantes). Elle est l'auteur d'essais sur Jean Renoir et le cinéma hollywoodien et a publié Amoureux dans la collection « Atelier cinéma » (Actes Sud / La Cinémathèque française).

Arnaud Hée est critique de cinéma (Études, Bref, Images documentaires, Critikat), membre du comité de sélection du festival Cinéma du réel et enseignant à la Fémis.