En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
L'Assassin s'était trompé
L'Assassin s'était trompé

samedi 4 mars 2017, 19h00

Salle Georges Franju

19h00 → 20h25 (83 min)
Séance présentée par Tim Lanza et Jean-François Rauger

Lewis Gilbert
Grande-Bretagne / 1955 / 83 min / DCP / VOSTF
D'après la pièce de Janet Green.

Avec Dirk Bogarde, Margaret Lockwood, Kay Walsh, Kathleen Harrison.

Un jeune homme use de ses charmes pour épouser une femme riche plus âgée. Il déguise son assassinat en accident. Mais lorsqu'il découvre qu'il ne touchera pas l'assurance, il cherche une autre victime.

Restauré en 2K par Cohen Film Collection en collaboration avec le British Film Institute au RR Media, à partir du négatif image original 35 mm et du négatif son original 35 mm, et d'une copie de conservation 35 mm.


Adapté d’une pièce de Janet Green, L’assassin s’était trompé met en scène un séduisant gigolo qui assassine sa femme, plus âgée que lui, pour toucher un héritage conséquent. Ses expectations ayant été déçues, l’homme entreprend de récidiver, comme si de passer une première fois à l’acte avait rendu le geste de tuer non plus exceptionnel mais banal. Dirk Bogarde incarne un personnage fascinant, amoral et veule, d’une ambigüité sexuelle permanente, séduisant les veuves argentées pour mieux les dépouiller. On pense évidemment à L’Ombre d’un doute d’Hitchcock, tourné dix ans plus tôt, mais contrairement au personnage incarné par Joseph Cotten, le héros du film de Lewis Gilbert semble uniquement mu par l’argent et l’obsession de la promotion sociale. Pourtant, très vite, le suspense criminel se leste de coups de théâtre extravagants et une forme de noirceur névrotique prend le dessus, envahissant, par la grâce de la photographie de Jack Asher, l’ensemble du plan. Le film est produit et réalisé par Lewis Gilbert qui se fera connaître, plus tard, en réalisant quelques James Bond.

Jean-François Rauger