En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Photographie de tournage des « Bas-fonds » (Jean Renoir, 1936)

30 mars 2016

Fin de tournage arrosée pour l’équipe des Bas-fonds. Jean Renoir termine son premier film avec Jean Gabin. « L’étendue des émotions que peut fournir Gabin est immense tant son art est de n’en donner que l’essentiel » dira le cinéaste. Suivront La Grande illusion (1937), La Bête humaine (1938) et French Cancan (1954). En 1936, l’acteur compte déjà parmi les plus populaires du moment et une deuxième tête d’affiche, Louis Jouvet, lui donne la réplique.

Librement adapté de la pièce de Maxime Gorki par Charles Spaak et Jean Renoir, le film est tourné entre le 24 août et le 3 octobre à Épinay-sur-Seine et Saint-Ouen ; le cinéaste ayant écourté le tournage d’Une partie de campagne. Produit par Alexandre Kamenka, fondateur de la société Albatros, le quinzième long métrage de Renoir s’avère un mélange plus français que russe, réalisé en plein essor du Front populaire. Sorti en décembre, Les Bas-fonds est le premier film à remporter le prix Louis-Delluc et le premier succès populaire du cinéaste.

Cette photo de groupe réunit principalement des techniciens. Et Gabin est un des rares acteurs à y apparaître, entouré de Renoir (à sa droite) et de Jacques Becker, assistant réalisateur (à sa gauche). Échanges de regards et sourires complices, immortalisés près de 20 ans avant Touchez pas au grisbi (1954) dans lequel Becker dirigera Gabin.

Le cliché a été pris par Roger Forster, probablement dans les studios Éclair d’Épinay où ont eu lieu les prises de vues intérieures. Ancien chef opérateur et pionnier du métier de photographe de plateau en France, il a débuté à une époque où les photos promotionnelles des films étaient à la charge d’un membre de l’équipe image. Jacques Feyder l’incite à s’orienter dans cette spécialité qui n’existe pas encore vraiment. Des années 20 aux années 60, Forster a suivi les tournages d’au moins une centaine de films, dirigés entre autres par Marcel L’Herbier, Marcel Carné, Marcel Pagnol, Marc Allégret, Abel Gance, Max Ophuls, Georg Wilhelm Pabst ou Pierre Etaix et Jean-Pierre Mocky… Également photographe de studio, il est l’auteur de nombreux portraits de personnalités, notamment chez Harcourt pendant la Seconde Guerre mondiale.

La Cinémathèque française conserve plus d’un millier de tirages signés Roger Forster.


  • Type d'objet : Photographie de tournage
  • Support : Tirage argentique noir et blanc
  • Auteur : Roger Forster
  • Année : 1936
  • Pays : France
  • Format : 18 x 24 cm
  • Crédits : Roger Forster © ADAGP, Paris 2016