En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Photographie de tournage du « Sang à la tête » (Gilles Grangier, 1956)

11 mars 2016

Île de Ré, pointe de Sablanceaux. Jean Gabin et Gilles Grangier répètent une scène de bagarre située dans la dernière partie du Sang à la tête.

Dialoguée par Michel Audiard, cette adaptation du Fils Cardinaud de Georges Simenon est tournée entre février et avril 1956. Les prises de vues ont lieu aux studios Éclair d’Épinay-sur-Seine et dans la région de La Rochelle, où se déroule l’histoire. De nombreuses séquences sont réalisées en extérieurs – que Grangier dit en général apprécier – renforçant l’atmosphère réaliste du film. L’acteur y interprète François Cardinaud, ancien docker devenu un des plus riches armateurs de la ville. Une réussite qui suscite beaucoup d’animosité, tant de la part de son milieu d’origine, duquel il s’est coupé, que des notables. Seul, il recherche Marthe (Monique Mélinand), son épouse délaissée partie retrouver un minable amant de jeunesse, Mimile Babin (José Quaglio).

Dans le film, c’est avec le Capitaine Drouin (Paul Frankeur) que Gabin en vient aux mains. La rixe débutée par une gifle, en réponse aux insultes de Drouin, s’achève sur le sable… Le second rôle Paul Frankeur en recevra une autre mémorable de la part de Gabin – dont le geste devient quasiment une marque de fabrique – dans Un singe en hiver (Henri Verneuil, 1962). Les deux acteurs se donneront la réplique dans treize films au total, parmi lesquels six sous la direction de Grangier.

Sorti en aout 1956, Le Sang à la tête est la troisième collaboration entre Gabin et le cinéaste, après La Vierge du Rhin (1953) et Gas-oil (1955). Ils tourneront encore ensemble à dix reprises : Le Rouge est mis (1957), Le Désordre et la nuit (1958), Archimède, le clochard (1959), Les Vieux de la vieille (1960), Le Cave se rebiffe (1961), Le Gentleman d’Epsom (1962), Maigret voit rouge (1963), L’↕Âge ingrat (1964), L’Homme à la Buick (1968) et Sous le signe du taureau (1969).


  • Type d'objet : Photographie de tournage
  • Support : Tirage argentique noir et blanc
  • Année : 1956
  • Pays : France
  • Format : 11,5 x 9 cm
  • Crédits : Droits réservés