En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Portrait de Gaston Modot dans « Fièvre » (Louis Delluc, 1921)

20 janvier 2016

Réalisé à l’encre d'après une photographie de plateau, ce portrait de Gaston Modot est signé Hayes, dessinateur et caricaturiste des années vingt, également auteur de pavés de presse à l’effigie de Charlie Chaplin, Douglas Fairbanks, Jean Toulout, Ève Francis et Louis Delluc conservés à la Cinémathèque. Ses illustrations interviennent régulièrement dans les pages de Cinéa, la revue dirigée par le cinéaste et critique Louis Delluc. Son Chaplin fait même l’objet de la couverture du numéro 63-64 en 1922. Destiné à être publié dans la presse sous forme d’encart pour la promotion de Fièvre, ce document représentant l’acteur comporte des mentions au crayon à l’attention du maquettiste.

Annoncé sous un premier titre alternatif, La Boue, dans le deuxième numéro de Cinéa du 13 mai 1921 et après avoir subi les foudres de la censure, Fièvre sort finalement fin septembre 1921. Ce moyen métrage dramatique situé dans le Vieux-Port de Marseille est le quatrième film de Delluc, également auteur du scénario. Gaston Modot y interprète Topinelli, un patron de café, aux côtés d’Ève Francis – muse et épouse de Delluc – dans le rôle de sa femme, Sarah Topinelli, troublée par un ancien amant matelot de retour au pays avec une compagne orientale…

Également peintre qui fréquentait à Montmartre des artistes comme Picasso et Modigliani (lequel fit son portrait en 1918), et après s’être orienté dans le décor de film, Gaston Modot fait des débuts remarqués au cinéma dans les westerns camarguais avec Joë Hamman. Avant de rejoindre la distribution de Fièvre, il a déjà tourné dans La Fête espagnole (1920) de Germaine Dulac, d’après un scénario de Delluc. Son nom est souvent présent dans l’hebdomadaire illustré du cinéaste où il apparaît croqué par divers illustrateurs et même comme auteur d’articles. Figure mythique au physique mémorable, l’acteur a traversé le cinéma français du muet à la nouvelle vague avec plus de 300 films durant 54 ans. Une carrière monumentale sous la direction des plus grands cinéastes, Fejos, Pabst, Buñuel, Clair, Duvivier, Gance, Becker, Carné ou Renoir…


  • Type d'objet : Dessin - Pavé de presse
  • Support : Encre sur papier
  • Auteur : Hayes
  • Année : c. 1921
  • Pays : France
  • Format : 25,5 x 23 cm
  • Crédits : Hayes