En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Photographies de tournage – Essais de Jeanne Moreau pour « Ascenseur pour l'échafaud » (Louis Malle, 1957)

1 mars 2018

Tout jeune photographe de plateau, Vincent Rossell suit le tournage du premier long métrage de Louis Malle, Ascenseur pour l’échafaud. Tourné entre septembre et novembre 1957 à Paris et dans les studios d’Epinay, le film marque un tournant dans la carrière de Jeanne Moreau.

Vincent Rossell et Henri Decae, chef opérateur du film rencontré lors d’un des premiers reportages du photographe en Corée, travaillent de concert. Rossell procède au développement des tirages la nuit pour les montrer dès le lendemain à Decae, avant même qu’il n’ait vu les rushes en projection. « J’ai toujours travaillé comme cela, même avec Claude Renoir ou les chefs opérateurs américains. Le but de ces photos étant de rapporter de l’argent, l’accord entre le chef opérateur et le photographe était indispensable » se rappelle Vincent Rossell.

Rossell prend également en charge les essais des comédiens : « Ce n’est pas le directeur de la photo mais le photographe qui fait cela pour voir ce que donne la photo, parce que l’on voit mieux les défauts du visage sur une photo qu’en mouvement sur des rushes. » Il a réalisé cette série de clichés de Jeanne Moreau dans différents costumes, coiffures et maquillage avec un Hasselblad 6 x 6.


  • Type d'objet : Photographies de tournage
  • Support : Planche contact, tirage argentique noir et blanc
  • Auteur : Vincent Rossell
  • Année : 1957
  • Pays : France
  • Format : 30 x 24 cm
  • Crédits : © Vincent Rossell