En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Autour du « Caporal épinglé »

Autour du « Caporal épinglé »
Dialogue avec Jean-François Rauger

Jean-François Rauger présentera Le Caporal épinglé, une projection suivie d'une discussion sur un film reprenant et retravaillant l'un des motifs du cinéaste, c'est-à-dire qui refait en apparence La Grande Illusion pour se livrer en vérité à une méditation sur la notion de liberté individuelle, côtoyant ainsi le paradoxe sartrien selon lequel les Français n'auraient jamais été aussi libres que pendant l'Occupation.

« Le Caporal épinglé est un film de personnages, beaucoup plus qu'un film de décor. Mes héros portent leur vérité en eux. Il y a aussi un léger suspense dans la découverte des caractères. On ne sait pas très bien qui sont ces gens, s'ils sont lâches, courageux, etc. D'ailleurs, on ne le sait toujours pas à la fin. Souvent ainsi, les gens meurent sans que l'on sache qui ils ont été. » (Jean Renoir, 1962)

« J'ai un plan, le meilleur de tous. Celui qui consiste à ne pas en avoir. » (Ballochet alias Claude Rich dans Le Caporal épinglé)


Jean-François Rauger est le directeur de la programmation de la Cinémathèque française.