Nous aider à enrichir les collections

Depuis sa fondation en 1936, la Cinémathèque française a pour mission essentielle la collecte des films et des archives (manuscrits, photographies, affiches, mais aussi costumes, appareils, objets…). Cette chasse aux trésors repose essentiellement sur des dons et des dépôts de particuliers, collectionneurs, cinéastes, producteurs, distributeurs, acteurs, techniciens, etc. Grâce à eux, la Cinémathèque française est devenue l’une des plus grandes archives au monde.

Au sein de l’institution, la Délégation aux enrichissements est chargée de mener à bien cette politique ambitieuse.

Nous avons, ces dernières années, reçu des pièces exceptionnelles : des films des premiers temps, la robe d’Isabelle Adjani dans la Reine Margot, plus de 600 dessins de Pierre Etaix pour Jacques Tati, la caméra 8/35 de Jean-Luc Godard conçue (et donnée) par Jean-Pierre Beauviala, les archives manuscrites de Jean Cocteau pour Le Testament d’Orphée offertes par Claude Pinoteau, celles de Louis Malle, de François Truffaut, d’Olivier Assayas, d’André Téchiné, des centaines d’affiches rares, de nombreuses maquettes de décors et de costumes etc.

La Cinémathèque française restaure les films, les projette, les étudie. Son musée expose des pièces emblématiques : lanternes magiques, tête de Psychose donnée par Alfred Hitchcock, robe d’Autant en emporte le vent, robot de Metropolis, Peau d’âne portée par Catherine Deneuve dans le film de Jacques Demy, premières caméras, etc. Parallèlement, de nombreuses expositions organisées par la Cinémathèque permettent de montrer, une fois restaurés, les objets les plus précieux conservés dans nos réserves. Celles-ci, aux normes muséographiques, permettent de sauvegarder nos collections dans des conditions idéales de température et d’hygrométrie.

La Cinémathèque française est une Association privée régie par la loi de 1901. Tous les donateurs et déposants reçoivent une convention de don ou de dépôt. S’ils le souhaitent, ils peuvent demander à adhérer en tant que membre de l’Association et voter à l’Assemblée générale, une fois par an, pour élire le Conseil d’administration et participer ainsi aux grandes décisions relatives à la vie de l’Institution. Ils reçoivent une carte permanente permettant l’accès aux projections et aux expositions.

Aidez-nous à sauvez la mémoire du 7e art. Nous comptons sur vous.

Déposer un film

Fidèle à ses missions historiques, la Cinémathèque française acquiert à des fins de préservation et de diffusion. En tant qu’archive cinématographique, la Cinémathèque se doit de contribuer à la conservation des films, notamment de ceux dont l’existence est menacée, pour quelque raison que ce soit.

> En savoir plus...

Enrichir les collections non-film

Dès sa fondation, considérant que le cinéma ne se limite pas aux oeuvres filmiques mais à tout ce qui concourt à leur compréhension, la Cinémathèque française a entrepris de collecter les éléments les plus divers relatifs au cinéma : appareils, affiches, dessins, photos, costumes, objets, archives de toutes natures, ouvrages, périodiques et désormais vidéos et DVD commerciales de films…

> En savoir plus

Le Cercle de la Cinémathèque française

Directement inspiré du "Cercle du Cinéma" créé en 1936 par Henri Langlois et Georges Franju, le Cercle de la Cinemathèque française est le lieu de rencontre privilégié de personnalités qui font le cinéma et d’acteurs du monde économique et politique, amateurs d’art et cinéphiles. Il est constitué de mécènes et bienfaiteurs, personnes physiques ou morales désirant tisser des liens riches et féconds avec la Cinémathèque.

> En savoir plus
> Adhérer au cercle

Les collections de la Cinémathèque française

L’institution créée en 1936 par Henri Langlois avait pour particularité, dès sa naissance, d’accorder autant d’importance au « non-film » (archives, livres, appareils, costumes, affiches, maquettes, etc.) qu’aux films. C’était là, outre la programmation de films, l’originalité de la Cinémathèque française par rapport aux institutions alors existantes. Grâce à cet esprit visionnaire, la Cinémathèque a collecté au fil des ans une importante collection de films, d’archives et d’appareils ; elle a su, par la même occasion, et grâce à ses fonds, influencer d’une façon majeure la muséographie et l’historiographie du cinéma.

La Cinémathèque française se trouve à la tête de l’une des plus belles collections au monde. Nous vous proposons de suivre l'actualité de ces collections, et notamment des enrichissements.