Les expositions précédentes

Deux grandes expositions temporaires ont lieu chaque année dans le but de mettre en valeur le cinéma dans sa spécificité artistique et technique, mais aussi dans ses relations étroites, complexes et toujours passionnantes avec les autres arts – peinture, arts graphiques, photographie, vidéo. Dans son espace de 600 m2 sans cesse réinventé par les talents de différents scénographes (Dominique Brard, Nathalie Crinière, Massimo Quendolo…), elle alterne des expositions de patrimoine et de création contemporaine qui créent l’événement par la rareté et le caractère inédit des pièces qui y sont montrées.


Le musée imaginaire d'Henri Langlois

La Cinémathèque française rend hommage à son génial fondateur Henri Langlois, personnage savant, pittoresque, qui lança le cinéma à la conquête des arts et le fit passer du statut de divertissement à celui de 7ème art. L'occasion de découvrir cet homme qui a fait dialoguer les plus grands artistes du XXe siècle : Charlot, Marilyn, Warhol, Truffaut, Matisse, Hitchcock, Picasso, Marlène Dietrich, Miró, Disney, Chagall, Man Ray...


Amos Gitai, architecte de la mémoire

Cette exposition est imaginée comme un voyage poétique dans les archives d’Amos Gitai, données en 2007 à La Cinémathèque française. Ce fonds d'archives, riche et hétérogène, est constitué de nombreux originaux qui sont présentés pour la première fois dans une exposition. Documents papier, photographies, documents audiovisuels et sonores, documents artistiques rares font écho aux extraits de films diffusés dans la galerie d’exposition. 


Jean Cocteau et le cinématographe 

L'exposition au Musée du cinéma dévoile affiches, scénarios, correspondances, ouvrages précieux, dessins, photographies de plateau et de tournage, ou encore des costumes et objets.


Pasolini Roma

L'exposition propose un parcours chronologique à partir de l'arrivée de Pasolini à Rome en 1950, et explore les sites pasoliniens de la ville et de sa périphérie, en passant par les relations amicales du cinéaste avec les poètes et intellectuels de son époque , la poésie, la politique, le sexe, l'amitié, le cinéma.

 

Le monde enchanté de Jacques Demy

Conçue par La Cinémathèque française, l’exposition Jacques Demy fait rimer ses extraits de films avec des photographies, peintures, dessins ou sculptures créés par l'artiste lui-même et par des artistes dont le réalisateur a revendiqué l’influence (Jean Cocteau, David Hockney, Alexander Calder, Raoul Dufy, Niki de Saint-Phalle).

Pialat, peintre et cinéaste

Composée d'affiches, d'archives, de costumes, de photographies, de films et surtout de dessins et de peintures confiés récemment par Sylvie Pialat à la Cinémathèque française, cette exposition retrace l'ensemble de la carrière de Maurice Pialat, depuis sa première vocation, la peinture, à laquelle il s'initie au début des années 40, jusqu'à son dernier film Le Garçu, sorti en salle en 1995.

Les Enfants du Paradis, l'exposition

Le chef-d’oeuvre de Marcel Carné, d’après un scénario de Jacques Prévert, est l’un des films français les plus connus dans le monde, admiré depuis sa sortie en 1945.
L’occasion de redécouvrir l’histoire d’un film majeur du cinéma.

Tim Burton, l'exposition

Grâce à l’exposition majeure conçue par le MoMA à New York en 2009 et accueillie à la Cinémathèque au printemps 2012, pénétrez l'univers de Tim Burton pour découvrir ses talents de dessinateur, peintre, vidéaste, photographe, inventeur de sculptures bigarrées et stupéfiantes.

Metropolis, l'exposition

Découvrir Metropolis, l'une des œuvres phares de l'histoire du cinéma, à travers son scénario, du prologue dans la cité moderniste à la scène finale dans la cathédrale.

Stanley Kubrick

L’exposition, film après film, en incluant les projets non aboutis, permet d’entrer dans l’envers du décor et de mieux comprendre les intentions narratives et techniques de celui qui fut un véritable démiurge du cinéma mondial, à la fois secret et fascinant.

Brune-Blonde

Ou comment le cinéma, à l’instar de la peinture, de la sculpture et de la photographie, s’est amusé à représenter les brunes et les blondes dans des scénarios où se mêlent le désir, le fétichisme et la rivalité mimétique.

Tournages
Paris-Berlin-Hollywood

200 photographies rares et anciennes pour découvrir l’univers légendaire des studios à une époque où le cinéma continuait d’inventer sa propre grammaire en se servant de la lumière et où Paris, Berlin et Hollywood étaient les trois capitales du cinéma.

Lanterne magique et film peint

L'exposition "Lanterne magique et film peint, Quatre siècles de cinéma" montrera la richesse inventive et artistique, l'évolution et la variété de l'iconographie projetée par la lanterne magique depuis ses origines (1659) jusqu'à sa progressive disparition (années 1920).

 

Jacques Tati, deux temps, trois mouvements

En trois courts et six longs métrages, Jacques Tati s’est imposé comme l'un des cinéastes burlesques les plus originaux et les plus inventifs. Avec l'exposition "Jacques Tati", la Cinémathèque le met à l’heure Tati. Pour tous les publics, jeunes et moins jeunes !

 

Méliès, magicien du cinéma

La Cinémathèque s'est enrichie de plus de 700 nouvelles pièces de l'oeuvre de Georges Méliès. L'occasion de rendre hommage à ce génial cinéaste visionnaire.

Dennis Hopper et le Nouvel Hollywood

Dennis Hopper est le héros et le fil rouge d'une exposition capturant l'effervescence qui a saisi Hollywood et de l'art américain au tournant des années 60-70.

Sacha Guitry, une vie d'artiste

Le parcours d'un homme aux multiples inspirations, qui mettait en valeur toutes les formes du spectacle et toutes les figures de l'acteur.

L'image d'après : le cinéma dans l'imaginaire de la photographie

Dix photographes de l'agence Magnum Photos dévoilent comment le cinéma inspire leur pratique.

Le cinéma expressionniste allemand

Le docteur Caligari, Nosferatu, Faust, M le Maudit, Mabuse... Figures mythiques que l'exposition propose de revisiter.

¡Almodóvar : Exhibition!

La Cinémathèque française propose de dévoiler l'œuvre de Pedro Almodóvar et d'observer de plus près les mystères de sa création.

 

Renoir / Renoir

Afin de célébrer son installation au 51 rue de Bercy et d'inaugurer son espace d'exposition, la Cinémathèque française s'était associée au musée d'Orsay pour sa première exposition, conçue comme un double hommage au peintre Pierre-Auguste Renoir et à son fils, le cinéaste Jean Renoir.

Du 16 octobre 2013 au 26 janvier 2014

L'exposition propose un parcours chronologique à partir de l'arrivée de Pasolini à Rome en 1950, et explore les sites pasoliniens de la ville et de sa périphérie, en passant par les relations amicales du cinéaste avec les poètes et intellectuels de son époque , la poésie, la politique, le sexe, l'amitié, le cinéma.

Pour en savoir plus : Pasolini Roma, l'exposition