CINEMA BIS: BRAQUAGES

< Cycle CINEMA BIS

Envoyer à un ami | Imprimer | |


220’

20h00

Money Movers / L'Attaque des fourgons blindés

(Money Movers)
de Bruce Beresford
Australie/1978/92'/VF/35mm
Avec Terence Donovan, Tony Bonner.
Un fourgon blindé est intercepté par des hommes armés. Ils prennent le butin mais sont tous abattus par un tueur à gages.

22h00

Commando terreur

(Milano violenta)
de Mario Caiano
Italie/1976/100'/VF/35mm
Avec Claudio Cassinelli, John Steiner.
Un casse : deux gangsters partent avec le magot et deux autres font diversion en prenant des otages.

 

Rien de plus cinématographique qu'une bonne attaque de banque. C'est en tout cas ce que démontreront, une fois de plus, les deux films présentés ce soir, quoique d'origine très différentes.

L'Attaque du fourgon blindé est signé du versatile australien Bruce Beresford dont c'est le sixième long métrage. Le film date de 1976 mais a été distribué en France huit ans plus tard. Cinéaste à priori sans grande personnalité, Bruce Beresford est surtout connu pour avoir gagné un l'Oscar du meilleur film en 1989 avec Miss Daisy et son chauffeur. L'Attaque du fourgon blindé est l'adaptation d'un roman de Devin Minchin qui fut le dirigeant de la principale compagnie australienne de fourgon blindés, la Metropolitan Security Service. Le film, vaguement inspiré d‘authentiques faits divers, relate la préparation d'un hold-up par des convoyeurs de fond eux-mêmes. Le récit, efficacement mené, se concentre sur la préparation méticuleuse du casse et se conclut dans un spectaculaire bain de sang témoignant d'un montage particulièrement virtuose.

Commando terreur fait partie de cette mode de polars violents, les polizioteschi, que produisit le cinéma transalpin dans les années 1970. L'insécurité politique et criminelle de l'Italie d'alors a été largement représentée dans ces œuvres qui privilégiaient une vision authentiquement crue de la réalité urbaine ainsi qu'une forme de violence particulièrement nihiliste. Le film est signé du vétéran Mario Caiano qui a débuté comme scénariste au début des années 1950 et a ensuite, comme réalisateur, scrupuleusement suivi les modes du cinéma de genre italien en signant des péplums, des films d'horreur gothique, des westerns et des polars. Commando terreur, réalisé en 1976, reste l'un des titres les plus importants du filon "policier" de l'époque. Un truand haineux et amer (Claudio Cassinelli) est trahi par ses complices après un hold-up sanglant et une poursuite automobile d'anthologie. Le film fait moins l'apologie des méthodes policières brutales, contrairement à la plupart des titres du genre, qu'il ne décrit le monde désillusionné des gangsters milanais, assez proche de la vision désabusée d'un Giorgio Scerbanenco. Le film de Mario Caiano revisite avec efficacité et une sécheresse remarquable les mythologies d'un film noir acclimaté à l'Italie moderne.

Jean-François Rauger

 

Historique de la programmation

Vendredi 19 Février 2010 - Cycle CINEMA BIS

Dans les collections
Pour retrouver les collections relatives au film CINEMA BIS: BRAQUAGES, vous pouvez consulter Ciné-ressources, le premier catalogue collectif des bibliothèques et archives de cinéma. Constitué d'un moteur de recherche permettant au public de prendre connaissance des collections non film conservées par la Cinémathèque française et les institutions partenaires, le catalogue indique la localisation de chaque élément conservé. Il est possible de rechercher des documents simultanément à travers toutes les collections, à partir d'un titre de film ou d'un nom de personne physique ou morale. Il est aussi possible de rechercher un document dans une collection particulière (affiches, archives, dessins de décorateurs et costumiers, ouvrages, articles de périodiques, photographies, revues de presse, vidéos et DVD).


Aller sur Ciné-Ressources




Tarifs Cinéma* : 6€50 Plein tarif, 5€50 Tarif réduit, 3€ pour les moins de 18 ans.

4€50 avec le Forfait Atout Prix

Entrée libre avec le Libre Pass

Tarifs détaillés et bénéficiaires des tarifs réduits : toutes les informations

*hors cinéma bis et séances spéciales (Nuits, ciné-concerts...)