En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Sans pitié

Sans pitié
Senza pietà

Alberto Lattuada
Italie / 1948 / 86 min

Avec Carla Del Poggio, John Kitzmiller, Folco Lulli.

À Livourne, à la fin de la guerre, une femme, devenue une prostituée, est aimée par un déserteur noir américain qui tente de la protéger.

Séances

Séances à venir

Ajouter 2019-02-09 14:30:00 2019-02-09 16:20:00 Europe/Paris La Nostra guerra / Sans pitié La Nostra guerra Sans pitié Salle Salle Henri Langlois - La cinémathèque française - 51 Rue de Bercy, 75012 Paris La cinémathèque française contact@cinematheque.fr

Ajouter 2019-02-14 16:45:00 2019-02-14 18:35:00 Europe/Paris La Nostra guerra / Sans pitié La Nostra guerra Sans pitié Salle Salle Henri Langlois - La cinémathèque française - 51 Rue de Bercy, 75012 Paris La cinémathèque française contact@cinematheque.fr

Générique

Réalisateur : Alberto Lattuada
Assistant réalisateur : Federico Fellini
Scénaristes : Tullio Pinelli, Federico Fellini, Alberto Lattuada
Auteur de l'oeuvre originale : Ettore Maria Margadonna d'après une idée originale
Société de production : Lux Film (Roma)
Producteur : Carlo Ponti
Directeur de production : Clemente Fracassi
Distributeur d'origine : Lux Films (Paris)
Directeur de la photographie : Aldo Tonti
Cadreurs : Beniamino Fossati, Raffaele Masciocchi
Ingénieur du son : Ennio Sensi
Compositeur de la musique originale : Nino Rota
Décorateur : Piero Gherardi
Costumier : Piero Gherardi
Monteur : Mario Bonotti
Interprètes : Carla Del Poggio (Angela Borghi), John Kitzmiller (Jerry Jackson), Giulietta Masina (Marcella), Folco Lulli (Jack), Pierre Claudé (Pierluigi), Daniel Jones (Richard), Enza Giovine (la soeur Gertrude), Otello Fava (Sordo), Lando Muzio (le capitaine sud-américain), Romano Villi (un bandit), Mario Perrone (un bandit), Max Lancia (Cesare), Carlo Bianco (le baron Hoffman), Joseph Falletta (l'Américian), Patrizia Lari (une résidente de l'institut de correction), Paola Marchetti, Armando Libianchi, Otello Bacce