En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
La Meurtrière diabolique

La Meurtrière diabolique
Strait-Jacket

William Castle
États-Unis / 1964 / 89 min

Avec Joan Crawford, Diane Baker, Leif Erickson.

Après avoir été internée pendant vingt ans pour l'assassinat de son mari et sa maîtresse devant sa petite fille Carol, alors âgée de trois ans, Lucy Harbin est libérée. Est-elle guérie de sa folie homicide ?


Certaines actrices ont littéralement, concrètement, incarné le vieillissement et la dégradation d’un système hollywoodien à bout de souffle dès la fin des années 1950. Bette Davis et Joan Crawford ont ainsi exemplairement et courageusement représenté une manière de grotesque construit sur un usage métaphorique du corps vieillissant. Mais dans la dissolution de la forme classique, il y a aussi un phénomène de « dévaluation esthétique », la grande forme d’un art noble mutant en petite forme de la bande d’exploitation.

Qu’est-ce que le cinéma d’un William Castle sinon la dégradation triviale des films d’Alfred Hitchcock, transformés à la fois en vile survivance de la série B d’horreur tout autant qu’en objets conceptuels bizarres, combinatoires sans fin à partir du séminal Psychose ?

La Meurtrière diabolique (1965) met en scène Joan Crawford dans le rôle d’une femme sortant d’un asile psychiatrique, vingt ans après avoir tué son mari et la maîtresse de celui-ci sous les yeux de sa fille. Ce retour « d’entre les fous », hanté par le motif de la décapitation, met à nu un monde cauchemardesque, marqué par un rapport mère-fille plus pervers que l’on pense. Le scénario est signé Robert Bloch, qui fut, on, le sait, l’auteur du roman dont fut adapté Psychose.

Jean-François Rauger

Générique

Réalisateur : William Castle
Assistant réalisateur : Herbert S. Greene
Scénariste : Robert Bloch
Société de production : William Castle Productions
Producteur : William Castle
Producteur associé : Dona Holloway
Distributeur d'origine : Columbia Pictures
Directeur de la photographie : Arthur Arling
Ingénieurs du son : Lambert E. Day, Charles J. Rice
Compositeur de la musique originale : Van Alexander
Directeur artistique : Boris Leven
Décorateur : Frank Tuttle
Maquilleurs : Ben Lane, Monte Westmore pour Joan Crawford
Coiffeurs : Virginia Jones, Peggy Shannon pour Joan Crawford
Monteur : Edwin H. Bryant
Coordinateur des effets spéciaux : Richard Albain
Interprètes : Joan Crawford (Lucy Harbin), Diane Baker (Carol), Leif Erickson (Bill Cutler), Howard St. John (Raymond Fields), John Anthony Hayes (Michael Fields), Rochelle Hudson (Emily Cutler), George Kennedy (Leo Krause), Edith Atwater (Madame Fields), Mitchell Cox (le docteur Anderson), Lee Yeary (Frank Harbin), Patricia Crest (Stella Fulton), Vickie Cos (Carol enfant), Patty Lee (une fillette), Laura Hess (une fillette), Robert Ward (le commerçant), Lyn Lundgren (l'esthéticienne)