En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Everybody's Love

Everybody's Love
Kaikki rakastavat

Valentin Vaala
Finlande / 1935 / 80 min

Avec Ansa Ikonen, Tauno Palo, Birgit Nuotio.

Pour rester ensemble, deux jeunes amoureux doivent surmonter quelques obstacles, notamment une série de malentendus et l'opposition de leurs mères.


Restauré en 4K en 2013 par l’Archive audiovisuelle nationale à Helsinki (KAVI) à partir du négatif nitrate caméra et du négatif son.


Kaikki rakastavat est le premier film à réunir à l’écran les stars en devenir Tauno Palo et Ansa Ikonen, le premier que Valentin Vaala réalise pour le compte de Suomi-Filmi, et peut être également la première comédie finlandaise des années 1930 à mettre en scène des idées continentales ainsi qu’une nouvelle génération urbanisée. Le film se concentre sur la vie d’une pension de famille où l’embourgeoisement des coutumes de la classe moyenne est relevé par un humour solide et pragmatique. Kaikki rakastavat est réalisé juste après l’immense succès de Siltalan pehtoori (1934), le premier film finlandais à fédérer plus d’un million de spectateurs, et les deux œuvres ont en commun des éléments narratifs ainsi qu’une poignée d’acteurs (Uono Laakso, Elna Hellman, Matti Lehtelä).

Kaikki rakastavat comprend les ingrédients classiques des comédies de Vaala : les occupations paisibles et les drames amoureux des riches, l’insouciance légère qui mène aux quiproquos, les hasards et difficultés du grand amour. Sa dextérité reconnue en tant que réalisateur de comédies n’est peut-être ici que naissante puisque le genre commence seulement à se développer, mais il y a une belle patine dans les nombreuses vues de l’archipel, une idée du temps passé. La course des canots à moteur est intensément montée et l’errance de la jeunesse au milieu des paysages rocheux joliment rendue. Il est aisé aujourd’hui de remarquer la présence charismatique et l’alchimie particulière du couple Ansa et Tauno qui fera leur réputation. À cet égard, la séquence d’ouverture du film évoque les débuts du couple Fred Astaire-Ginger Rogers. Cette fête du premier mai définit Vaala comme un maître de l’urbanisme, de l’érotisme et de la splendeur qui, par le montage, se rapproche du collage conceptuel. Avec le duo d’Ansa et de Tauno à propos de la survivance des souvenirs et des rêves de jeunesse, c’est l’histoire du cinéma qui s’écrit sous nos yeux.

D’après Markku Varjola et Sakari Toivianen

Séances

Séances passées

Jeudi 2 mars 2017, 14h00 - Cinéma Christine 21 Hors les murs → 15h20 (80 min)
Séance présentée par Mikko Kuutti