En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Espace Presse

Contacts

Elodie Dufour
Attachée de presse
e.dufour@cinematheque.fr
Tél. : + 33 (0)1 71 19 33 65 / + 33 (0)6 86 83 65 00

Assistée d’Emmanuel Bolève
e.boleve@cinematheque.fr
Tél. : + 33 (0)1 71 19 33 49

Expositions et rétrospectives

  • Le mystère Clouzot

    LE MYSTERE CLOUZOT Galerie - Films - Editions - Conférences

    Du 8 novembre 2017 au 29 juillet 2018

    Imaginée à partir des collections de La Cinémathèque française, l'exposition revient sur l'itinéraire de ce "chercheur d'absolu", réalisateur des Diaboliques, du Salaire de la Peur, du Mystère Picasso... Elle met en évidence un Clouzot souvent inattendu grâce à un parcours composé de maquettes de décors, de storyboards, costumes, affiches, photos de tournages, ainsi que de photos d'arts méconnues réalisées par Clouzot lui-même.

     

  • Le Cinéma photographié La Jetée (Chris Marker)

    Exposition CHRIS MARKER

    Du 2 mai 2017 au 29 juillet 2018

    Une exposition conçue par La Cinémathèque française en coproduction avec BOZAR

    Dans le cadre du 50e anniversaire de Mai 68 (www.soixantehuit.fr)

    Présentation à BOZAR, Bruxelles, du 19 septembre 2018 au 6 janvier 2019

    Catalogue de l'exposition co-édité par Actes Sud, La Cinémathèque française et Bozar

    Chris Marker (1921-2012) est l’un des créateurs les plus complets de son temps, que son ami Alain Resnais comparait volontiers à Léonard de Vinci. Romancier, essayiste, critique, éditeur, cinéaste, photographe, vidéaste, dessinateur, artiste multimedia, musicien même, il y a peu de domaines où il n’ait excellé. Il fut aussi un cinéaste militant, dévoué à la cause des peuples. Il est l’auteur d’un film devenu une œuvre-culte, La Jetée, son seul film de fiction et le premier récit composé de photographies. Discret à l’excès, farouchement indépendant, Chris Marker a arpenté son temps pour en déchiffrer autant de signes qu’il a été permis à un être humain d’embrasser.

  • William Wyler

    William Wyler

    Du 25 avril au 28 mai 2018

    - Rétrospective intégrale

    - Conférence "Qui êtes-vous William Wyler ?" par Serge Chauvin. Jeudi 3 mai à 19h.

  • Blow Out (Brian de Palma)

    Intégrale BRIAN DE PALMA - En sa présence

    Du 31 mai au 4 juillet 2018

    EN PARTENARIAT AVEC LES EDITIONS RIVAGES

    Films - Masterclass – Présentations de séances

    A l’occasion de la parution du livre de Brian de Palma et Susan Lehman Les serpents sont-ils nécessaires ? (Rivages Thriller).

    Brian de Palma est l'auteur d'un cinéma politique et critique au coeur même de Hollywood et de l'Amérique de l'après-Vietnam (Phantom of the Paradise, Blow Out, Scarface, Outrages...). C'est une oeuvre tout à la fois sombre et spectaculaire, référentielle et constamment inventive : comme is De Palma n'avait jamais cessé de reprendre des images venant du cinéma, celles de Hitchcock en particulier, et de leur redonner vie dans un véritable feu d'artifice forme (Obsession, Pulsions, Body Double...).

     

  • Malcolm McDowell

    Malcolm McDowell - En sa présence

    Du 20 au 30 juin 2018

    Films - Nuit - Master Class

    Avec le soutien d’Agnès b. et de l’Alliance Renault
    Nissan Mitsubishi, Ami de La Cinémathèque française
    En partenariat avec Warner.

    Celui qui fut le légendaire Alex de Orange mécanique et le Mick Travis de la trilogie de Lindsay Anderson (If..., O Lucky Man !, Britannia Hospital) a su faure de l'ambiguïté de son jeu, un art.

  • Dutch Sex Wave

    Cinéma néerlandais et révolution sexuelle

    Du 6 au 27 juin 2018

    CETTE RÉTROSPECTIVE FAIT PARTIE D’OH ! PAYS-BAS :
    SAISON CULTURELLE NÉERLANDAISE EN FRANCE 2017-2018

    Une sélection de films représentatifs d'un large mouvement contemporain des années 1970 qui abordait le sexe avec une franchise et une désinhibition emblématiques d'une éqpoque de libération sexuelle dont le cinéma néerlandais est caractéristique. On reverra les premiers films de Paul Verhoeven (Business is business, Turkish delight) tout en découvrant l'oeuvre décomplexée de Wim Verstappen (Blue Movie) ou de Pim de la Parra (Franck en Eva).

  • Au hasard Balthazar (Bresson)

    Rétrospective intégrale Robert Bresson

    Du 4 au 29 juillet 2018

    Films - Conférence - Dialogue

    En partenariat avec le Festival International du Filmde la Rochelle et TF1 Studio

    Un des cinéastes les plus solitaires et les plus singuliers du cinéma français. Venu de la peinture, Robert Bresson réalise son premier long métrage en 1943, Les Anges du péché. A partir de 1951 et de son Journal d'un curé de campagne, d'après Bernanos, il abandonne le recours aux acteurs professionnels et privilégie la notion de "modèles" pour atteindre une certaine neutralité de jeu. La recherche d'une forme à la fois sèche et souveraine s'accomplit avec Un condamné à mort s'est échappé en 1956, Pickpocket en 1959, Procès de Jeanne D'Arc en 1962. Cette quête ascétique, ce souci de dédramatiser le récit, a produit une oeuvre radicale, fulgurante (Au hasard Balthazar), hantée, jusqu'aux derniers films (Le Diable probablement, L'Argent), par la question du mal et de la rédemption.

  • Semaine de la Critique

    Semaine de la critique

    Du 30 mai au 6 juin 2018

    La Cinémathèque française reprend la sélection (courts et longs métrages) de la Semaine de la critique du festival de Cannes qui explore, et révèle, la jeune création cinéma

  • Seria 2018

    Rétrospective Joël Séria - En sa présence

    Du 27 juin au 2 juillet 2018

    Films + Leçon de cinéma

    Personnalité un peu excentrique du cinéma français, Joël Séria est l'auteur d'une oeuvre anarchisante, joyeuse (à l'exception du sombre Mais ne nous délivrez pas du mal, 1971), paillarde même et non exempte de mauvais goût. Si Marie-Poupée (1976) est la peinture d'une inquitéante déviation sexuelle, Charlie et ses deux nénettes (1973), Les Galettes de Pont-Aven (1975), ou ... Comme la lune (1977) sont autant de portraits de personnages particuliérement truculents.

  • Françoise Fabian (Bandeau cycle)

    Françoise Fabian - En sa présence

    Du 2 au 9 juillet 2018

    Films, Dialogue + Chansons
    Avec le soutien de la SACEM, partenaire des ciné-concerts.
    Portrait en presque vingt films d’une actrice à la beauté émouvante qui, de Rohmer à Lelouch, de Rivette à Damiano Damiani, ou de Deville à Oliveira, n’a cessé d’aller et venir
    entre cinéma d’auteur et populaire, comme toute sa  vie entre cinéma et théâtre. À l’occasion de la sortie de son premier album réalisépar Alex Beaupain, Françoise Fabian (LaBréa-Wagram Music).

  • Sergio Corbucci (cycle)

    Sergio Corbucci

    Du 9 au 29 juillet 2018

    Sergio Corbucci (1927-1990) est l’un des inventeurs du western italien qu’il enrichit d’idées baroques (Django en 1966, Le Grand Silence en 1968) quand il n’en fait pas le vecteur d’un discours politique anti impérialiste (sa série « révolutionnaire » : Le Mercenaire, Companeros !). Il a pourtant débuté dès les années 1950, servant jusqu’aux années 1960 les genres à la mode comme la comédie (Les Deux Maréchaux) ou le péplum (Romulus et Rémus, Le Fils de Spartacus). Corbucci, inventeur d’une véritable Commedia dell’arte fut l’un des piliers d’un grand cinéma populaire italien aujourd’hui disparu.

  • INT Ete2018 18042018

    Parlons cinéma avec... Jakuta Alikavazovic

    Du 14 juin au 19 juillet 2018

    En partenariat media avec TRANSFUGE

    LA CINÉMATHÈQUE INVITE UNE PERSONNALITÉ À PROGRAMMER QUELQUES SÉANCES POUR PARLER DES “ FILMS DE SA VIE”.

    À chaque séance, projection d’un film, suivie d’une prise de parole et d’un dialogue avec les spectateurs.

    Jakuta Alikavazovic est romancière. Corps volatils obtient le Goncourt du Premier Roman en 2008, suivront Le Londres-Louxor, La Blonde et le Bunker et, à l’automne 2017, L’Avancée de la nuit : un roman d’amour, un roman sur les histoires que l’on se raconte pour se sentir, enfin, en sécurité. Tous sont parus aux éditions de l’Olivier.

    Jeudi 14 juin à 19h30 - Jeudi 28 juin à 19h30 - Jeudi 12 juillet à 19h30 - Jeudi 19 juillet à 19h30.

  • INT Ete2018 1804218

    Plein les yeux (2) !

    Du 25 au 29 juillet 2018

    Le cinéma a toujours promis des expériences plus grandes que nature, des émotions déclenchées par les images les plus spectaculaires. Pour cette 2e édition, on pourra voir sur le grand écran de la salle

    Henri Langlois des films représentatifs d’une volonté inhérente au 7e art d’en mettre « plein les yeux » aux spectateurs. Grand spectacle garanti !

Téléchargement de l'iconographie officielle des expositions

Rubrique réservée aux professionnels identifiés auprès du service presse. Pour obtenir un code d’accès, vous devez remplir ce formulaire.

Pour vous connecter à l’espace réservé, cliquez ici.
Pour réinitialiser votre mot de passe, cliquez ici.

Communiqués de presse