En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Parlons cinéma

La Cinémathèque invite une personnalité à programmer quelques séances pour parler des « films de sa vie ». À chaque séance, projection d’un film, suivie d’une prise de parole et d’un dialogue avec les spectateurs.

Un rendez-vous régulier, une programmation spécifique, pour découvrir ou revoir autrement des images que l’on croyait connaître, pour écouter chaque fois une parole singulière et échanger des idées. À chaque séance, la projection du film est suivie d’une prise de parole et d’un dialogue avec les spectateurs.

Infos pratiques

Tarifs

  • Plein tarif 6,50 €
  • Tarif réduit 5,50 €
  • Moins de 18 ans 4 €
  • Carte Ciné Famille Adultes 5 €
  • Carte Ciné Famille Enfants 3 €
  • Libre Pass Gratuit

Formules d'abonnement

La Cinémathèque sans compter !
Carte amortie à partir de deux séances par mois

Invitations et réductions pour toute la famille durant toute une année

6 places de cinéma, à utiliser en toute liberté, seul(e) ou accompagné(e)

Durant un an, accès à un ensemble unique de documents et archives sur le cinéma mondial

Dans les salles

Films, rencontres, conférences, spectacles

Parlons cinéma avec François Bégaudeau

"Je ne sais pas si je suis cinéphile, mais j'aime les listes que la cinéphilie s'est toujours plu à fabriquer avec le sérieux de l'enfant qui joue. La liste, c'est pour de vrai et pour de faux. Chacun y trouve à faire son cinéma, et avec grand soin. On soigne. On fait et refait. Amicalement convié par la Cinémathèque à présenter quatre films marquants, on essaie des combinaisons, multiplie les simulations, varie les doses. On tache qu'il y ait un peu de ci, un peu de ça. Un peu d'Amérique, un peu d'extra-Amérique, un peu de documentaire, un peu de burlesque, un peu de patrimoine, un peu de perle rare. Jusqu'à livrer un verdict incontestable, définitif. Et intégralement amendé si on le repensait le lendemain. Une chose pourtant n'a pas été préméditée. Un aspect qui, n'éclatant à mes yeux qu'une fois la liste rendue, n'en est que plus significatif. Sur ces quatre soirées, nous verrons peu, voire pas d'acteurs. Nous verrons des chasseurs africains, des lycéens mexicains, nous verrons des lions, un âne, une hyène, le diable, une barque, une locomotive, un clown, mais peu d'acteurs. Oui, ça doit bien vouloir dire quelque chose."

Toutes les séances sont présentées par François Bégaudeau, et suivies d'une discussion avec lui.

Parlons cinéma avec Peter Szendy

Les voies du cinéma
« Une route », déclare David Lynch dans ses Entretiens avec Chris Rodley, c’est « une avancée vers l’inconnu ». Mais, ajoute-t-il, « c’est aussi la définition du cinéma – les lumières s’éteignent, le rideau s’ouvre et on est parti, sans savoir où on va ». J’ai toujours pensé que le cinéma était un frayage du regard. Que – comme le montre Richard Sarafian dans ce fascinant road movie qu’est Vanishing Point – il s’y jouait une sorte de voirie du voir, sa mise en route(s) qui l’embarque dans des directions et des bifurcations sans cesse réinventées. Ces routages du visible, toutefois, ces optoroutes aiguillant nos yeux sont aussi doublées par une autre piste : la bande sonore, dont Brian De Palma dramatise la synchronisation et la fabrique dans Blow Out. C’est ainsi que le cinéma fraye également les chemins du souvenir et du ressouvenir. Alain Resnais en est le grand explorateur dans On connaît la chanson. Tandis que l’apocalyptique Cloverfield de Matt Reeves flirte de manière virtuose avec cette limite absolue du film que serait une pure présence sans regard ni mémoire : quand la caméra tourne toute seule, sans témoin ni survivant, secouée par les saccades automatiques de ses mises au point.
Peter Szendy

Toutes les séances sont présentées par Peter Szendy, et suivies d'une discussion avec lui.


Peter Szendy est philosophe, musicologue et cinéphile. Il fait se croiser de façon inédite l’écoute et le regard, en particulier dans Sur écoute. Esthétique de l’espionnage (Minuit, 2007), L’Apocalypse-cinéma. 2012 et autres fins du monde (Capricci, 2012) et À coups de points. La ponctuation comme expérience (Minuit, 2013). Il est également l’auteur de Tubes. La philosophie dans le juke-box (Minuit, 2008) et de Kant chez les extra-terrestres. Philosofictions cosmopolitiques (Minuit, 2011).

Lundi
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Samedi
Dimanche
27 janvier 2017
28 janvier 2017
29 janvier 2017
30 janvier 2017
31 janvier 2017
1 février 2017
3 février 2017
4 février 2017
5 février 2017
6 février 2017
7 février 2017
8 février 2017
10 février 2017
11 février 2017
12 février 2017
13 février 2017
14 février 2017
15 février 2017
17 février 2017
18 février 2017
19 février 2017
20 février 2017
21 février 2017
22 février 2017
23 février 2017
24 février 2017
25 février 2017
26 février 2017
27 février 2017
28 février 2017
1 mars 2017
2 mars 2017
3 mars 2017
4 mars 2017
5 mars 2017
6 mars 2017
7 mars 2017
8 mars 2017
10 mars 2017
11 mars 2017
12 mars 2017
13 mars 2017
14 mars 2017
15 mars 2017
17 mars 2017
18 mars 2017
19 mars 2017
20 mars 2017
21 mars 2017
22 mars 2017
23 mars 2017
24 mars 2017
25 mars 2017
26 mars 2017
27 mars 2017
28 mars 2017
29 mars 2017
30 mars 2017
31 mars 2017
1 avril 2017
2 avril 2017
3 avril 2017
4 avril 2017
5 avril 2017
7 avril 2017
8 avril 2017
9 avril 2017
10 avril 2017
11 avril 2017
12 avril 2017