En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Fenêtre sur les collections de la Cinémathèque

Ce rendez-vous mensuel propose un parcours dans la collection films de la Cinémathèque française. Au gré des restaurations, des tirages ou des enrichissements, il s’agit de compléter notre connaissance de l’histoire du cinéma et d’ouvrir notre archive au public.

La collection constituée par Henri Langlois englobe tout le cinéma : expressionisme, cinéma américain, avant-garde et « auteurs » de la période muette (Jean Epstein, Louis Feuillade ou Léonce Perret). Langlois réunit aussi des fonds importants de films des sociétés Albatros ou de la Triangle.

Aujourd’hui, la Cinémathèque a entrepris un vaste chantier de restauration des couleurs et teintes d’œuvres muettes dont la dramaturgie se voit ainsi largement revue. Elle restaure aussi des œuvres emblématiques de certains catalogues français. Ces travaux seront régulièrement présentés, ainsi que des séances thématiques animées par des historiens ou des archivistes. Pour illustrer l’actualité des enrichissements, des copies récemment déposées seront également projetées.

Dans les salles

Films, rencontres, conférences, spectacles

Fossiles et autres traces du passé

L'expérience des collections films s'ouvre parfois sur une réflexion plus large, un vécu plus étendu que les seules archives cinématographiques. Ainsi, volontairement, naturellement ou accidentellement, les objets ou les êtres du passé refont surface. Une émulsion sur du papier, une spirale sur un disque, des ruines dans une ville, des fossiles sur la roche se sont inscrits comme pour hanter les temps futurs.

Jacques Colombat, le cinéma des copains

Dans le studio de cinéma d'animation de Paul Grimault, dans le 13e arrondissement de Paris, un jeune homme pousse la porte. Il n'y a pas beaucoup de commandes en ce début des années 1960 et Jacques Colombat a le temps de faire son premier film : Marcel, ta mère t'appelle. D'autres copains fréquentent les lieux : on y croise les frères Prévert, Jacques, le poète et Pierre, le réalisateur, René Laloux ou encore Jean-François Laguionie qui s'essaient au cinéma d'animation.
Plusieurs années et quelques films plus tard, Jacques Colombat se lance dans la réalisation d'un long métrage, Robinson et Cie, assisté de Jean Rubak. De ce film, Paul Grimault dira : « Il n'entre dans aucune catégorie, se refuse fièrement à porter une étiquette. Le film de Colombat lui ressemble. Il respire la bonne humeur ».
À l'occasion d'un dépôt de films et de dessins de Jacques Colombat dans les collections de la Cinémathèque française, ces deux séances permettent de voir ses films et ceux de ses amis et d'en discuter avec lui. À noter également, une journée d'études organisée par la NEF Animation, autour de l'œuvre et des documents de travail de Jacques Colombat (Entrée gratuite dans la limite des places disponibles).

En compagnie de Charles Vanel

Rencontres et conférences

Lundi
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Samedi
Dimanche
24 décembre 2018
25 décembre 2018
26 décembre 2018
27 décembre 2018
28 décembre 2018
29 décembre 2018
30 décembre 2018
31 décembre 2018
1 janvier 2019
2 janvier 2019
3 janvier 2019
4 janvier 2019
5 janvier 2019
6 janvier 2019
7 janvier 2019
8 janvier 2019
9 janvier 2019
10 janvier 2019
11 janvier 2019
12 janvier 2019
13 janvier 2019
21 janvier 2019
22 janvier 2019
23 janvier 2019
24 janvier 2019
25 janvier 2019
26 janvier 2019
27 janvier 2019
28 janvier 2019
29 janvier 2019
30 janvier 2019
31 janvier 2019

Partenaires et remerciements

Mark Rapaport, Les Films du Jeudi

Partenaire des ciné-concerts

Sacem