Pour nous envoyer
vos minutes Lumière

Les minutes Lumière

Qu'est-ce que c'est ?

En 1895, les frères Auguste et Louis Lumière présentent à Paris leur dernière invention: le cinématographe. Dans les années qui suivent, ils envoient des opérateurs de prise de vues aux quatre coins de la planète pour filmer le monde et les activités humaines, dans leur grande diversité. Ceux-ci rapportent des images qui éblouissent les spectateurs.

Leurs appareils sont posés sur un trépied, l'opérateur, pour filmer, doit tourner une manivelle qui fait avancer la pellicule : les plans seront donc fixes (sauf si le trépied, la caméra et l'opérateur sont, eux-mêmes, posés sur un véhicule). Les bobines de pellicule sont petites; les plans (ou « vues Lumière ») ne feront pas plus de 60 secondes.

Aujourd’hui, on appelle « minute Lumière » un plan qui reprend ce même geste fondateur du cinéma, enregistrer le monde en 60 secondes… la couleur et le son en plus.

Vues des opérateurs Lumière, circa 1900 © Institut Lumière

Règles du jeu

Faire un plan d'une minute, en plan fixe (extérieur ou intérieur), et en prise de son directe.

La caméra est donc fixe, sur pied (pas de panoramique) mais elle peut être embarquée (voiture, ascenseur, train, métro etc..). Chaque élève ou petit groupe choisit le lieu et le sujet du plan, et surtout le moment précis où il débute la prise de vue. Pour jouer le jeu comme un opérateur Lumière, il faut arrêter la caméra au bout de 60 secondes, montre en main, comme si la bobine s'arrêtait. Chaque minute est donc le résultat de choix, et d’une part de hasard. La minute est ensuite titrée par le ou les auteurs.

Les minutes sélectionnées et diffusées ci-dessous rendent compte du regard des enfants et des adolescents sur le monde, à travers différentes régions en France et différents pays.

 

Minutes Lumiere tournée dans les ateliers du CCAJ en 2014