L'année 2016-2017

Édito

Focus: jouer au cinéma

Ressources et suggestions

Les participants de cette année

Blog

 

Ete Kikujiro Cache Cache

 

Habemus Papam

EDITO

La question du jeu

Entre imaginaire et réalité, le jeu des enfants ouvre un espace de liberté, dans la vie comme dans les films.

Ce thème traverse tout le cinéma, des premiers films à trucs aux films burlesques, des comédies musicales aux films d’animation. Dans les ateliers, il engage une approche de plusieurs domaines artistiques : le cinéma, mais aussi le spectacle vivant (notamment la danse et les arts du cirque à travers le cinéma burlesque) et bien sûr la musique.

Universel, le jeu permet également à chacun de témoigner des spécificités culturelles de sa région, de son pays. Cette année, plus de 45 ateliers sont mis en place sur 14 pays, avec l’Argentine et l'Inde qui rejoignent le programme du CCAJ.

On demandera à des cinéastes parrains sensibles eux-mêmes à l’esprit et aux pratiques ludiques d’accompagner les projections des films pour les jeunes, parmi lesquelles :

          - Des films avec des enfants : Aniki Bobo (Manoel de Oliveira), Le Petit Fugitif (Ray Ashley, Morris Engel), Visages d'enfants (Jacques Feyder), Mon voisin Totoro (Hayao Miyazaki), Gosses de Tokyo (Yasujirô Ozu), Zéro de conduite (Jean Vigo), Rentrée des classes (Jacques Rozier), Petite lumière (Alain Gomis), Récréations (Claire Simon), Yuki et Nina (Nobuhiro Suwa et Hippolyte Girardot)…

          - Des films où ce sont les adultes qui jouent : Vous ne l’emporterez pas avec vous (Frank Capra), Pierrot le fou (Jean-Luc Godard), Mon oncle (Jacques Tati), Solution (Abbas Kiarostami), l’Eté de Kikujiro (Takeshi Kitano), Badlands (Terence Malick ), Céline et Julie vont en bateau (Jacques Rivette)…

 

Zero de Conduite2

La recreation 2

 

FOCUS

Jouer, au cinéma

Jouer, dans l’enfance, c’est créer un espace spécial, séparé du monde environnant et de ses règles, une aire de jeu qui relève à la fois de la réalité, de l’extérieur, et de l’univers intérieur de l’enfant.

La création cinématographique, comme le jeu de l’enfant, relève de la capacité de créer cet espace intermédiaire, un espace de liberté entre imaginaire et réalité. L’objet, dans le jeu comme au cinéma, est à la fois trouvé et créé. L’enfant, (comme le cinéaste), prélève quelques objets dans le monde réel, mais les détourne de leur fonction habituelle pour en faire des éléments du monde à part et d’une fiction créés par le jeu (et le film).

On partira d’extraits de film où la logique rationnelle du scénario (son rendement narratif) cède la place, de temps en temps, à des séquences où les personnages décrochent du monde social et de ses règles et se mettent à jouer comme dans l’enfance. Ces personnages ne sont pas forcément des enfants : il y a des films sans enfants où le jeu a une place centrale.

Ces extraits de films seront classés selon les quatre types de jeux dégagés par Roger Caillois : les jeux de compétition, les jeux de hasard, les jeux d’imitation (jouer à être un autre), et les jeux d’équilibre, d’étourdissement, de vertiges.

On verra comment le cinéma donne vie et formes à ces moments de jeu, et comment le jeu est constitutif du geste de création-cinéma lui-même.

Alain Bergala

Ressources, suggestions

Le jeu au cinéma : ressources (bibliographie, liens),
 et extraits de textes, pour aborder la question ou pour aller plus loin.

2016 Bandeau Bibliographie

 

Les participants

En 2016-2017, nous accueillons deux nouveaux participants : l’Argentine et l'Inde. Voici l’ensemble des partenaires des 14 pays et 8 régions de France qui coordonnent les ateliers sur cette année scolaire:

ALLEMAGNE : Deutsche Kinemathek, à Berlin, Université de Brême ARGENTINE : Cero en conducta avec le CEAVI, à Rosario BELGIQUE : Service de la Culture Cinématographique et Cinémathèque royale de Belgique, Bruxelles BRESIL : Imagens em Movimento (association Raiar) avec la Cinemateca do Museu de Arte Moderna, Rio de Janeiro (MAM-Rio) / Escola Carlitos avec la Cinemateca Brasileira, São Paulo BULGARIE : Association Ysé avec le Festival "Rencontres du Jeune Cinéma Européen", Sofia CUBA : Escuela Internacional de Cine y Tv avec la Cinemateca, Cuba (ICAIC) ESPAGNE : Cinema en curs (association A Bao A Qu), Barcelone INDE : Children’s Film Academy, Mumbai FINLANDE : IhmeFilmi ry et la Cinémathèque finlandaise, Helsinki LITUANIE : Meno Avilys, Vilnius MEXIQUE : EduKino avec la Cineteca Nacional, México PORTUGAL : Association Os Filhos de Lumière (Les Enfants de Lumière) avec la Cinemateca Portuguesa, Lisbonne ROYAUME-UNI (ANGLETERRE et ECOSSE) : British Film Institute, Londres / Centre for the Moving Image, Edimbourg.

FRANCE : Auvergne-Rhône-Alpes:  Cinéma Mon Ciné, Saint Martin D’Hères / Cinéma Comoedia, Lyon Corse: Corsica.Doc et La Cinémathèque de Corse Grand-Est:  Vidéo Les Beaux Jours, Strasbourg Guadeloupe: L’Artchipel et Ciné Woulé Ile-de-France: La Cinémathèque française, Paris Martinique: Madiana, Martinique Occitanie: Institut Jean Vigo-Cinémathèque euro-régionale, Perpignan / Association Docs aux sels, Nîmes Provence-Alpes-Côte d'Azur: Cinéma Jean Renoir, Martigues.

La liste de tous les enseignants et de tous les intervenants qui participent au dispositif cette année, dans chaque atelier, ici.

 

Blog

Le blog du Cinéma, cent ans de jeunesse permet aux participants de faire connaissance et d’échanger tout au long de l'année sur la vie des ateliers, leurs découvertes, l’avancée de leur travail. Il est ici:

BLOG 2016 - 2017  

retour

Sponsors 2017