En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Elia Kazan sur le web

19 novembre 2018

Si la toile fait la part belle à ses plus grands succès, deux grands événements de la vie du réalisateur de Sur les quais s'imposent : la création de l'Actors Studio et la dénonciation de ses amis communistes devant la commission McCarthy. Génie ou traître, le cas Kazan dans notre revue du web.

Elia Kazan sur le tournage d'America America - Photo Constantine Manos (1962)

Elia Kazan sur le tournage d'America America - Photo Constantine Manos (1962)


- « Mon nom est Elia Kazan. Grec de sang. Turc de naissance. Américain parce que mon oncle fit un voyage. » La Mémoire de l'exil, un essai sur America America, son film autobiographique.

- Les premiers acteurs, membres fondateurs, s'appellent Marlon Brando, Montgomery Clift, Julie Harris, Eli Wallach. L'histoire de l'Actors Studio par son créateur Elia Kazan filmé ici dans les locaux du studio (6mn). Et sur une timeline qui explique la méthode de Lee Strasberg des origines jusqu'à aujourd'hui, avec extraits de films à l'appui.

- Le plus célèbre des Janus du cinéma américain. Pourquoi Kazan, intellectuel de gauche, a-t-il dénoncé certains de ses amis communistes ? Un documentaire audio d'Hubert Prolongeau pour France Culture.

- Des actes qui lui valent une ovation plus que mitigée lors de la remise de son Oscar d'honneur en 1999. Ed Harris et Nick Nolte refusent de se lever.

- Sur les quais avec Marlon Brando, film social en rupture avec l'univers hollywoodien, mais aussi une réponse de Kazan mettant en scène un personnage ambigu qui trahit son groupe.

- Reflet de son ambivalence, en 1978, Kazan rend visite au jeune cinéaste turc Yilmaz Güney (réalisateur du palmé Yol), emprisonné pour ses idées communistes. Il le raconte dans ce long récit paru en 1980 dans la revue Positif. Les deux hommes en images en 1982 sur le tournage du Mur, dernier film de Güney, deux ans avant sa mort.

- Pour Barbara Loden, ces images de Kazan évoquant sa deuxième femme et son chef-d'œuvre Wanda.

- Pour les photos avec Arthur Miller (l'ami fiché sur la black list) prises par Inge Morath ou celles du tournage en Turquie pour America America par Constantine Manos, à voir sur le site de Magnum.


Dans les cartons de la Cinémathèque

Trois films de Kazan vus par Siné (America America), Michel Landi (Baby Doll), Jerzy Flisak (Les Visiteurs).

Kazan dans les cartons


La confidence

Elia Kazan à propos de son actrice dans Un tramway nommé désir : « Vivien Leigh avait une qualité supplémentaire, elle avait joué le rôle de Blanche sur scène, à Londres. En fait, c'était un vrai handicap. Il me fallut trois semaines pour la faire jouer à mon idée à moi, et non comme l'avait voulu son mari Laurence Olivier. »


Le mot de la fin